Steve Jobs, le PDG le mieux payé avec un salaire d’un dollar

Mobilité

Selon un classement de Forbes sur les patrons les mieux payés, cinq du monde
IT se distinguent. Si le PDG d’Apple se contente d’un petit salaire, il est
mieux loti côté stock options.

C’est un ratio intéressant qui apparaît dans le classement établi par le magazine américain Forbes sur les plus gros salaires des PDG parmi les 500 premières compagnies du monde. Sur les dix premiers dirigeants du palmarès, cinq sont issus du monde des nouvelles technologies.

On y trouve même une énorme surprise puisque le PDG le mieux payé du monde est l’une des personnalités les plus charismatiques du monde high-tech : Steve Jobs. Si le PDG d’Apple affiche un salaire a minima d’un dollar, il dispose en revanche d’une réserve de stock-options évaluée l’année dernière à 647 millions de dollars. A travers ce prisme, on comprend un peu mieux pourquoi la Security Exchange Commission (le gardien de la Bourse aux Etats-Unis) regarde avec intérêt le mic-mac de l’affaire des stock-options antidatées au sein d’Apple. Si plusieurs dirigeants de la société ont été directement impliqués, Steve Jobs s’en sort relativement indemme jusqu’ici.

En troisième position, on trouve un autre “boss high-tech” américain Barry Diller à la tête d’IAC Interactive, une holding regroupant des services Internet comme Ask.com (moteur de recherche), Match.com (rencontres en ligne et RealEstate.com (immobilier en ligne). Toujours fondées sur son portefeuille de stock-options, le manager américain est assis sur un matelas de 295 millions de dollars.

Terry Semel a pris la cinquième place du classement. Le patron de Yahoo dispose d’un portefeuille de 174 millions de dollars, toujours par le biais de stock-options écoulées ou à lever.

Retour aux affaires oblige, Michael Dell, le fondateur de la firme informatique qui a repris les commandes opérationnelles de sa société en début d’année, arrive juste derrière Terry Semel. Selon Forbes, son salaire annuel s’évaluerait à 153,2 millions de dollars.

Moins connu et moins estampillé high-tech, Henry C Duques, PDG de la firme américaine First Data spécialisée dans les solutions de paiement électronique, afficherait un salaire de 98 millions de dollars.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les dirigeants de Google n’apparaissent pas dans ce dans ce classement de salaires vertigineux. Cela ne saurait tarder?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur