Storetail lève 5 millions d’euros et vise les États-Unis sous la bannière « trade marketing »

E-commerceEntrepriseLevées de fondsMarketingPublicitéStart-up
storetail-ventech

Deuxième tour de table pour Storetail, qui vise les marques et les enseignes de grande distribution sous l’angle de la digitalisation des opérations commerciales.

Une participation de plus au portefeuille de Ventech.

Le fonds français de capital-risque avait placé, le mois dernier, son associée Audrey Soussan – chargée d’investissements dans le secteur des technologies, médias et télécommunications – au conseil d’administration de Storetail.

Cette nomination est intervenue dans le cadre d’un tour de table qui vient d’être officialisé, pour un montant de 5 millions d’euros.

Le fonds d’entrepreneurs ISAI, qui avait emmené la levée d’amorcée de 2 millions d’euros annoncée à l’été 2016, contribue également à ce nouveau financement qui devra notamment accompagner le développement de Storetail sur le marché nord-américain.

De son nom complet Storetail Marketing Services, la société basée à Levallois (Hauts-de-Seine) vise les marques et les enseignes de grande distribution sous l’angle de la digitalisation des opérations commerciales.

Elle revendique une présence sur quatre marchés (France, Espagne, Portugal, Royaume-Uni), avec un effectif de 60 personnes – doublé depuis l’été 2016 – emmené par un duo de fondateurs : Mathieu Azorin (président) et Elie Aboucaya (DG), tous deux anciens du groupe WPP.

Son offre, qui a séduit des marques comme Barilla, Coca-Cola, Danone, Lesieur, Nestlé et Olympus, associe conseil et technologies dans l’optique de transposer, sur les canaux numériques, les mécanismes d’animation des points de vente.

Selon le concept du trade marketing*, les marques choisissent d’activer une campagne à un instant T – typiquement, un temps fort commercial – pour améliorer leur visibilité.

Les distributeurs (Auchan, Carrefour, E.Leclerc, Fnac-Darty…) encapsulent alors la technologie de Storetail sur leurs pages et peuvent monétiser leurs audiences e-commerce.

Les décisions sont fondées sur l’alliance de données « chaudes » (parcours dans les rayons, état des paniers…), « froides » (profils, historiques d’achats…) et « exogènes » (météo, événements…), le numérique apportant des possibilités en matière de ciblage et de personnalisation.

Storetail se rémunère par un commissionnement pour chaque opération commerciale.

* Le trade marketing consiste en un échange réciproque d’informations entre producteurs et distributeurs, dans une logique d’intérêts communs. Il touche un large spectre d’activités, des études à la logistique.

Photo via Visualhunt


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur