Succession de Steve Ballmer : la piste Alan Mullaly s’évanouit chez Microsoft

Régulations
alan-mullaly-microsoft

Interrogé par Associated Press, Alan Mullaly, actuel P-DG du constructeur automobile Ford, a laissé entendre qu’il ne remplacerait pas Steve Ballmer à la tête de Microsoft.

Je voudrais mettre fin aux spéculations, car je n’ai pas d’autre objectif que de continuer mon travail chez Ford“. Ainsi s’est exprimé Alan Mullaly dans une interview accordée à Associated Press.

Le P-DG du constructeur automobile américain est vu comme l’un des favoris pour prendre la direction de Microsoft. Sans affirmer explicitement qu’il n’assurerait pas la relève de Steve Ballmer à la tête du groupe informatique, le dirigeant a laissé entendre qu’il conserverait son poste actuel jusqu’à la fin de l’année 2014, échéance de son mandat.

Ce serait donc trop tard pour remplacer Steve Ballmer, qui a prévu de passer le témoin au plus tard en août prochain. A moins que Microsoft échafaude une solution sur mesure, assortie d’une période de transition, pour attirer celui qui est, très tôt, apparu en tête de liste parmi les prétendants à la succession.

Comme le note Silicon.fr, Alan Mullaly n’a ni confirmé, ni démenti avoir eu des discussions avec le comité chargé de nommer le prochain P-DG du premier éditeur mondial. Ces spéculations entourant son nom auraient toutefois été source de perturbations chez Ford. Voici quelques semaines, Bloomberg évoquait cette éventualité et faisait état de la décision de Mullaly de se retirer de la course.

Directeur général de Qualcomm, Steve Mollekopf semble lui aussi hors-course après avoir obtenu une promotion de son employeur (il sera investi P-DG en mars). Parmi les candidats encore en lice, on évoque encore quelques outsiders venu de l’extérieur : la directrice générale de Facebook Sheryl Sandberg et l’ex-patron de Palm Jon Rubinstein.

Les réels favoris semblent aujourd’hui se trouver en interne. Circulent les noms de Tony Bates (ex-Skype, il chapeaute désormais le business développement), Stephen Elop (ex-Nokia, de retour au bercail à la faveur du rachat, par Redmond, de l’activité terminaux du Finlandais) et Satya Nadella (division cloud).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur