Sun annonce 10 milliards de dollars d’investissements pour N1

Mobilité
Information - news

Le constructeur californien Sun souhaite investir 10 milliards de dollars sur les cinq ans à venir afin de simplifier au maximum l’outil informatique. Au-delà de cette annonce, c’est l’architecture N1, censée permettre de virtualiser l’ensemble des ressources d’un réseau, qui se profile.

Au Comdex de Las Vegas, Scott McNealy, le PDG de Sun Microsystems, a de nouveau présenté sa stratégie N1. Selon Sun, cette nouvelle architecture système virtualise les ressources de réseau, de calcul et de stockage des centres de données informatiques en un pool de ressources unique qui peut être géré avec plus d’efficacité et de flexibilité. Scott McNealy a donc repris cette idée en évoquant toutefois une plus grande simplification des systèmes informatiques.

Afin d’y parvenir, Sun souhaite investir quelque 10 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années dans la recherche, le développement et les acquisitions. Un projet ambitieux – la perte nette annuelle de Sun est de 587 millions de dollars et le constructeur a annoncé la suppression de 4 300 emplois, soit 11 % de ses effectifs – mais qui n’a rien d’exceptionnel. En 2001, le secteur recherche et développement représentait deux milliards de dollars. Toutefois, Sun ne détient en interne que 5,2 milliards de dollars en cash. Aussi la société pourrait annoncer des partenariats au sein de N1 : des sociétés comme Gemini Ernst & Young ou Deloitte Consultant pourraient se joindre au projet.

Récemment, Sun a acquis Terraspring et Pirus Networks (voir édition du 24 septembre 2002) afin d’intégrer leurs technologies à son architecture système N1.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur