Sun entretient le mystère autour de ses futurs processeurs

Mobilité

Sun Microsystems refuse de fournir des détails concernant le positionnement
des futurs processeurs APL et Rock

Sun Micrososystems s’est montré avare de détails sur sa nouvelle génération de processeurs, abstraction faite qu’ils seront basés sur trois différentes conceptions de puce.

Sun a annoncé la commercialisation d’ici le second semestre 2007 de son processeur Niagara II, une version plus rapide et moins consommatrice d’énergie que l’actuel processeur T1.

L’amélioration la plus remarquable du processeur Niagara II réside dans son nombre de threads (processus d’exécution d’un ensemble d’instructions). Avec ses quatre coeurs à 16 threads, le processeur sera capable d’effectuer 64 calculs simultanément.

Mais Sun a refusé de fournir des détails sur ses futurs processeurs Rock et APL (Advanced Processor Line). Le processeur Rock est attendu pour 2008, quant aux modèles APL, ils ont été initialement annoncés pour 2006 avant d’être reportés au courant du premier semestre 2007.

Lors d’une conférence de presse organisée vendredi dernier, John Fowler, vice-président de la division systèmes de Sun, a refusé de fournir des indications concernant le positionnement et les différences des deux processeurs. “Ce serait trahir tout le secret qui entoure les systèmes Rock “, a-t-il glissé non sans malice.

Annoncé pour la première fois en 2004, l’APL est développé en partenariat avec Fujitsu. A cette époque, les dirigeants de l’entreprise avaient présenté le processeur comme un concurrent majeur destiné à remplacer l’actuel UltraSparc IV de Sun.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 27 mars 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur