Sun étend sa portée dans le cloud computing avec Q-Layer

Cloud

La firme IT américaine acquiert cet éditeur belge de solutions de type cloud pour le compte des data centers et des entreprises.

C’est la première acquisition de Sun Microsystems de l’année 2009. Et elle est symbolique de la tendance IT actuelle au cloud computing, consistant à héberger les serveurs et des logiciels sur Internet en exploitant des salles virtuels d’hébergement.

La firme IT de Jonathan Schwartz a annoncé l’acquisition de Q-Layer, du nom d’un éditeur belge qui fournit des logiciels favorisant l’usage du cloud computing dans les data centers pour le compte des entreprises clientes. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Créé en 2005, Q-Layer s’adresse en premier lieu au monde des data centers dans la perspective de les rendre plus “agiles”. Elle se considère comme la première société ayant appliqué la virtualisation complètes des centres de données en intégrant les dimensions serveurs, réseaux et stockage. Dans cette perspective, Q-Layer a beaucoup travaillé avec les technologies de virtualisation de VMWare, Microsoft et Xen.

Gestion plus simple, déploiement plus rapide du cloud

L’éditeur belge met en avant deux solutions. D’un côté, Virtual Private DataCenter (VPDC) permet à une entreprise de développer un centre de données virtuel répondant à ses besoins spécifiques. De l’autre, sa plate-forme NephOS pour l’automatisation, “l’orchestration” et la modelisation de data centers.

Concernant son intégration dans le groupe Sun, l’équipe de Q-Layer va rejoindre la division Cloud Computing de la firme américaine. “La technologie de Q-Layer et son expertise permettra à Sun d’offrir une gestion plus simple du cloud et un déploiement plus rapide de ce type de solutions”, déclare David Douglas, en qualité de senior vice president of Cloud Computing and chief sustainability officer chez Sun Microsystems.

Dans le cadre de son développement, Q-Layer a effectué deux levées de fonds d’un montant total de 8,4 millions d’euros entre mai 2006 et février 2007 auprès de trois fonds d’investissement : Wellington Partners, Partech International et Big Bang Ventures.

Nouveau sur Vnunet.fr : Blog spécial data center


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur