Microsoft Surface 2 Pro : petit tour en images pour la sortie en France

EntrepriseMobilitéTablettes
surface-2-pro-microsoft

Microsoft a débuté en France la commercialisation de ses tablettes Surface 2ème génération. Avec la Surface 2 Pro, la dimension “PC Hybride” prend son sens (galerie photos).

La Surface 2 Pro pourrait presque nous faire oublier le passif parfois désagréable des tablettes Microsoft de première génération.

ITespresso.fr était sur place hier soir à la soirée d’inauguration commerciale des tablettes nouvelle génération présentée par Marc Jalabert, Directeur de la division Grand Public et Opérateurs de Microsoft.

Cette Surface 2 Pro est donc équipée d’un écran de 10,6 pouces permettant une définition d’affichage full HD de 1920 x 1080p.

La dalle, évidemment tactile, supporte jusqu’à dix points de pression simultanés. Ces derniers sont complétés par l’usage du Pen Digitizer, un stylet à 1024 niveaux de pression.

“De quoi vous donner l’impression d’écrire avec un véritable stylo feutre”, nous dira-t-on pendant la présentation.

Côté processeur, la tablette est équipée du nec plus ultra de la technologie Haswell d’Intel.

A savoir, un processeur de quatrième génération Core i5-4200U cadencé à 1,6 GHz et pouvant atteindre un pique maîtrisé de 2,6 GHz en utilisant les fonctionnalités d’overclocking Intel Turbo Boost.

Les calculs graphiques sont quant à eux effectués par un GPU Intel Graphics 4400.

Pour ce qui est des caméras, Microsoft a choisi, là aussi, de taper le haut du panier en équipant sa tablette de deux capteurs avant et arrière permettant une captation HD en 720p chacune.

Le tout pour permettre des dialogues par conférence visuelle en haute qualité.

En termes de mémoire, la Surface 2 Pro se décline en plusieurs modèles allant de 64 à 512 Go en SSD ainsi que de 4 à 8 Go de RAM.

Viennent ensuite s’adjoindre à la tablette différents claviers pour des usages spécifiques variés.

Les plus intéressants seront indéniablement le Touch Cover 2 et ses 1092 senseurs pour une meilleure détection des frappes alors que la précédente version n’en comportait que 20 (disponible pour 119,90 euros).

Vient ensuite le Power Cover, un clavier disposant d’une batterie intégrée ajoutant jusqu’à 50% d’autonomie aux Surface 2 et Surface 2 Pro (disponible pour 199 euros).

Pour constater d’autres améliorations entre la seconde génération et la première des tablettes Surface de Microsoft, il faut chercher du côté du système d’exploitation Windows 8.1.

Il y a peu, Marc Jalabert présentait cette version de l’OS de Microsoft comme “une nouvelle étape vers la personnalisation de l’expérience utilisateur”.

Ce lundi 21 octobre, nous avons pu assister à des démonstrations intéressantes.

Windows 8.1 amplifie ainsi toute la personnalisation des tuiles présentes sur Modern UI, il est ainsi plus simple pour n’importe quel utilisateur de tactile de redimensionner les tuiles en fonction de l’importance qu’il attache à chaque application.

Bien évidemment, il sera capable de choisir quelle application afficher sur le bureau via un aperçu général de tous les logiciels installés et accessible d’une simple slide du doigt vers le bas de l’écran.

Pour les ceux qui n’utilisent pas de terminaux tactiles, Windows 8.1 réinstaure un bouton démarrer à partir duquel il sera plus simple d’accéder aux paramètres des machines, leur extinction, ou bien de repasser vers l’interface classique de Windows, plus adaptée aux claviers / souris.

A l’aide de tous ces éléments, la Surface 2 Pro semble bien partie pour faire oublier les critiques importantes qu’avaient dû subir les précédentes tablettes Surface.

Reste que ces améliorations ont un coût substantiel.

Cette tablette hybride coûtera, selon le modèle, de 879 euros (64 Go)  à 1779 euros (512 Go).

Surface 2 - Surface 2 Pro

Image 1 of 15

microsoft-surface-pro-2-convertibilité
Les différentes positions de la béquille de la Surface 2 Pro ne permettent pas un usage de type tablette adéquat mais sont idéaux pour l'usage sous forme de PC.

——-Quiz——-

Connaissez-vous bien Microsoft ?

——————–

Crédit photo : Microsoft / Thibault Deschamps pour ITespresso.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur