Surface Pro 4 vs iPad Pro : la confrontation démarre en France

MobilitéTablettes
3 7

Dans le sillage d’Apple, qui a lancé l’iPad Pro en France ce 11 novembre, Microsoft annonce la disponibilité de sa tablette Surface Pro 4.

Un peu plus d’un mois après sa présentation à New York, la Surface Pro 4 est disponible en France, en direct sur le Microsoft Store, mais aussi via les revendeurs professionnels et chez une sélection de distributeurs (Auchan, Boulanger, Carrefour, CDiscount, Darty, Fnac, Leclerc).

Le ticket d’entrée est fixé à 999 euros TTC pour le modèle doté d’un processeur Intel Core m3 (6e génération), de 4 Go de mémoire vive et d’un SSD de 128 Go. On monte jusqu’à 2 449 euros pour la version 512 Go pourvue d’un Core i7 et de 16 Go de RAM. Le tout avec stylet, mais sans clavier, ni station d’accueil.

Quels sont les marqueurs d’évolution par rapport à la Surface Pro 3 ? L’écran est un peu plus grand et de plus haute résolution : de 2 160 x 1 440 pixels sur 12 pouces, on passe en 2 736 x 1 824 pour 12,3 pouces.

Le pied multiposition est reconduit au même titre que la connectique, composée d’un port USB 3.0, d’un lecteur de cartes microSD, d’une prise casque et d’une interface miniDisplayPort.

Les changements sont plus nombreux sous le capot : exit la configuration à 64 Go de stockage (restent des modèles à 128, 256 et 512 Go) et capacité de mémoire vive poussé à 16 Go maximum (contre 8 Go pour la Surface Pro 3).

Si l’appareil photo principal passe de 5 à 8 mégapixels, on en reste à 5 mégapixels en façade. L’évolution est un peu plus marquée sur la balance : de 800 g pour la Surface Pro 3, on passe à 786 g pour la Surface Pro 4 en version Core i5/i7 et 766 g en Core m3. Toujours pas, en revanche, de connectivité cellulaire.

surface-pro-4-france
12,3 pouces, contre 12 pouces pour la Surface Pro 3.

Face à l’iPad Pro

Le timing est stratégique pour Microsoft : la Surface Pro 4 est lancée en France 24 heures après l’iPad Pro.

La tablette d’Apple présente une fiche technique semblable sur certains aspects. Mais elle embarque un OS essentiellement mobile (iOS 9), alors que celui de Microsoft (Windows 10 Pro) est partagé avec l’univers desktop.

D’autres différences existent sur le volet logiciel, par exemple au niveau du multitâche (pour davantage d’informations, voir notre article du 12 septembre 2015 : « iPad Pro vs Surface Pro 3 : une confrontation à armes égales ? »).

Dans l’absolu, le modèle de base de l’iPad Pro, à 919 euros est moins onéreux que son équivalent dans la gamme Surface Pro 4. Mais il ne dispose que de 32 Go de stockage. Et le stylet est proposé en option, à 109 euros TTC. Même constat pour le clavier, vendu uniquement en QWERTY, pour 179 euros.

Un clavier qui n’est pas non plus livré en standard avec la Surface Pro 4. Il faut compter 149,99 euros pour le Type Cover de dernière génération, pourvu d’un pavé tactile un peu plus grand.

Le stylet s’affiche quant à lui à 64,99 euros, avec son mode économie d’énergie basé sur un accéléromètre (qui détecte si le stylet est utilisé). Pour mémoire, un clic sur le bouton latéral ouvre une page vierge dans OneNote. Deux clics déclenchent une capture d’écran. Un appui long permet d’accéder à Cortana.

ipad-pro-illustration
La bataille est lancée en France.

 

On reprend les iPad

Outre les adaptateurs HDMI et VGA, disponibles à 39,99 euros chacun, on relèvera cette station d’accueil Surface Dock à 229,99 euros avec 4 ports USB 3.0, une sortie audio, l’Ethernet Gigabit et deux miniDisplayPort. Le dock de la Surface Pro 3 est encore disponible, avec 5 ports USB (mais deux en 2.0) et l’audio entrée (combo).

À noter que Microsoft a mis en place une offre de reprise : 450 euros remboursés pour l’échange d’une Surface Pro 3 ; 300 euros pour une Surface 3 ; 250 euros pour une Surface Pro 1 ou Surface Pro 2 ; 200 euros pour une Surface RT ou Surface 2.

Des remises s’appliquent également pour la reprise… de terminaux Apple : jusqu’à 400 euros pour un MacBook et 300 euros pour un iPad.

Sans tenir compte de ces éventuelles réductions, la Surface Pro 4 est donc accessible à partir de 999 euros TTC. C’est 1 099 euros pour passer en i5 ; 1 499 euros pour doubler la RAM (8 Go) et le stockage (256 Go), toujours en i5 ; 1 799 euros pour passer en i7 ; 1 999 euros avec 16 Go de RAM, toujours en i7 ; 2 449 euros pour la version 512 Go / i7 / 16 Go de RAM.

Les modèles en m3 et i5 sont livrables immédiatement. Les Surface Pro 4 sur Core i7 seront expédiées « avant le 10 décembre ».

La Surface Pro 3 reste commercialisée. Sur le Windows Store, on trouve le modèle 128 Go / i5 / 4 Go de RAM à 934 euros TTC. C’est 1 231 euros avec 8 Go de RAM et 256 Go de SSD ; 1 529 euros pour la même configuration en i7 ; 1 826 euros avec 512 Go de SSD.

Crédit photos : Apple & Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur