SuSE Linux choisit à son tour la compatibilité Windows

Cloud

Après Lindows et Xandros, c’est au tour de l’éditeur SuSE d’orienter sa stratégie et de mettre en avant la compatibilité de sa distribution Linux avec la suite bureautique Microsoft Office. Objectif : installer Linux dans les ordinateurs de bureau des entreprises. Après l’environnement serveur, le monde Linux s’attaque au desktop.

L’éditeur allemand SuSE annonce Linux Office Desktop basé sur la distribution SuSE Linux 8.1 pour janvier 2003. Destinée au PME, cette version introduit la compatibilité avec les logiciels de la suite Office de Microsoft en plus de StarOffice 6.0 de Sun, référence en matière d’applications bureautiques sous Linux. Le niveau de compatibilité est tel que les utilisateurs pourront exploiter Word, Excel, PowerPoint et Visio 2000 à partir de la plate-forme Linux (à condition que ces logiciels soient installés sur le disque). La compatibilité est assurée par le module CrossOver Office 1.2 de CodeWeaver (voir télégramme du 29 mars 2002). Un module déjà exploité par la distribution Xandros (voir édition du 23 octobre 2002).

Maintenant que Linux a fait son trou dans les environnements serveurs (même Steve Ballmer, le PDG de Microsoft, le reconnaît), il semblerait que certains acteurs de la communauté commerciale Linux s’attaquent au PC de bureau, en entreprise notamment. “L’intérêt grandissant des clients pour des solutions bureautiques sous Linux nous a convaincus que le temps est venu de faire profiter au marché de notre expérience sous forme de produits destinés au PC de bureau”, déclare Petra Heinrich, vice-présidente de SuSE Linux. Cette nouvelle stratégie passerait donc par une transition en douceur vers le monde Linux, c’est-à-dire sans changer brutalement les habitudes des utilisateurs. Cela en maintenant un certain niveau de compatibilité avec les outils les plus employés dans le monde bureautique, ceux de Microsoft.

Une stratégie que n’ont cependant pas (pas encore ?) adoptée Red Hat et MandrakeSoft même si, pour ce dernier en tout cas, le module CrossOver, comme Wine (qui permet également de faire tourner des applications Windows sous Linux), est présent dans la distribution en boîte.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur