Swiftly : un ticket mobilité dans la Silicon Valley pour la RATP et Via ID

Big dataData-stockageEntrepriseLevées de fondsStart-up
swiftly-levee-fonds

La start-up Swiftly (optimisation des transports urbains par le big data) boucle un tour de table de 2,5 millions de dollars auquel participent le groupe RATP et Via ID.

Mobivia par le biais de son accélérateur Via ID et le groupe RATP au travers de sa filiale d’exploitation et de maintenance RATP Dev : ils sont deux acteurs français de la mobilité à mettre leurs billes* dans Swiftly.

La start-up californienne, qui applique le big data à l’optimisation des transports urbains, enregistre aussi le soutien de Ford et de Samsung. Le premier s’implique via sa filiale Smart Mobility ; le second, par l’intermédiaire de sa structure d’innovation NEXT.

En ajoutant les participations de sociétés d’investissement telles que Wind Capital et Zipdragon Ventures (fonds d’amorçage qui cible les jeunes pousses sur le segment du SaaS), le tour de table se monte à 2,5 millions de dollars.

En complément à l’expertise de Mobivia et de la RATP, cette enveloppe permettra à Swiftly d’envisager un développement en Europe.

Son offre fait aujourd’hui l’objet de partenariats commerciaux dans une vingtaine de villes aux États-Unis – Boston, Chicago et Miami étant les principales références. Elle se présente comme une plate-forme de collecte et d’analyse de données ouverte aux administrations et aux entreprises de transport public.

Pour ces dernières, il s’agit non seulement d’améliorer l’efficacité opérationnelle, mais aussi de simplifier les déplacements des usagers en leur fournissant des informations sur les différents points de contact (des accords ont été signés dans ce sens avec des éditeurs d’applications mobiles telles que Moovit).

Fondé en 2014 à l’initiative de Jonathan Simkin (également à l’origine du comparateur de prix de livres SwoopThat et de la plate-forme de e-learning HubEdu, vendue en 2012 à l’américain Rafter), Swiftly reste discret sur les données traitées par ses soins. Tout au plus peut-on affirmer que les transports privés sont pris en compte.

* Via ID réalise là son premier investissement outre-Atlantique, après avoir ouvert, l’an dernier, un bureau sur place.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur