Symantec s’inquiète d’une nouvelle forme intelligente de cheval de Troie

Cloud

Trojan.Mespam génère automatiquement du spam en envoyant un e-mail, un
message instantanée ou une contribution sur un forum.

Des experts en sécurité ont annoncé l’existence d’un cheval de Troie capable d’associer automatiquement du courrier indésirable (spam) aux e-mails, messages instantanés et posts de forum.

Selon Eric Chien, chercheur chez Symantec, le programme malveillant utilise un composant Windows en couche lié aux Layered Service Providers (LSP)* afin d’observer le trafic réseau et modifier les messages et contributions sortants.

“Les spams diffusés dans les forums n’ont rien d’inédit”, explique Eric Chien sur le blog de Symantec dédié aux réponses de sécurité de Symantec. “Mais le cas présent est différent en ce sens que le texte du spam est directement intégré dans des messages légitimes postés par des utilisateurs réels. “

L’attaque est lancée lorsque l’utilisateur clique sur le lien d’un message non sollicité pointant vers une “vidéo amusante” (funny video dans le texte original). L’utilisateur subit alors le téléchargement d’un exécutable qui va automatiquement installer le cheval de Troie, officiellement connu sous le nom de Trojan.Mespam.

A travers ce programme malveillant, le message spam est attaché systématiquement si un utilisateur envoit des mails, apportent des contributions dans un forum ou discute via des messages instantanés comme AIM, Yahoo Messenger, GTalk et ICQ.

Selon Eric Chien, les services de messagerie électronique les plus populaires comme Google Mail, Hotmail et Yahoo Mail ne seront pas épargnés par ce code spam.

Le chercheur recommande aux utilisateurs de ne pas cliquer sur les liens sans relation figurant dans les posts publiés sur les forums, dans les e-mails et dans les messages instantanés, et d’éviter d’exécuter des fichiers indésirables envoyés par une source douteuse.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 27 février 2007

*définition Layered Service Providers : petits éléments logiciels qui peuvent être ajoutés ou insérés dans le gestionnaire Windows TCP/IP par un autre programme (source Kaspersky).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur