Symantec traverse une zone de turbulences

LicenciementsManagement
symantec
2 3

Après avoir lancé un avertissement sur les résultats de son 4ème trimestre fiscal, Symantec annonce l’éviction de son dirigeant Michael Brown, arrivé en septembre 2014.

L’avenir ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices pour Symantec. L’éditeur de sécurité IT a lancé un avertissement sur les résultats attendus de son quatrième trimestre fiscal 2016.

Alors qu’il escomptait initialement un chiffre d’affaires compris entre 885 et 915 millions de dollars, Symantec a revu ses prévisions à la baisse, avec des revenus qui ne devraient pas dépasser les 873 millions de dollars.

Dans ce contexte tendu, le CEO de l’éditeur américain Michael Brown vient d’être limogé. Il ne quittera officiellement ses fonctions de dirigeant et de membre du conseil d’administration après la nomination de son remplaçant, qui ne devrait pas tarder à intervenir.

En attendant, un bureau du président a été mis en place : constitué d’Ajei Gopal, operating partner du fonds d’investissement Silver Lake et nommé président et directeur des opérations par intérim, du directeur financier Thomas Seifert et du conseiller juridique principal et secrétaire Scott Taylor, son but est de « faciliter une attention continue sur les priorités stratégiques de la société », comme la cyber-sécurité.

Arrivé à la tête de Symantec en septembre 2014, Michael Brown avait succédé à Steve Bennett, lui aussi évincé moins d’un an après son arrivée dans le fauteuil de CEO.

 

Crédit image : AVN Photo Lab – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur