Symbaloo : un bureau personnel pour gérer Internet

Mobilité

La start-up néerlandaise propose un service qui permet d’organiser ses informations Internet sous forme de blocs personnalisables. Novateur.

Page personnalisée, agrégateur de flux RSS de nouvelle génération, bureau en ligne… Difficile de qualifier Symbaloo, le nouveau service en ligne que la start-up néerlandaise éponyme a lancé en version française jeudi 10 avril. Symbaloo est un peu tout ça à la fois “et bien plus“, commente son directeur général Eduard Weijgers. “A travers Symbaloo, nous voulons rendre l’accès Internet plus simple et plus personnalisé“. Créée en décembre 2006 par Tim Has, l’entreprise néerlandaise propose un service chargé “d’organiser simplement et intuitivement la masse de données en provenance d’Internet selon des profils spécifiques d’utilisateurs.“, résume Eduard Weijgers.

Concrètement, Symbaloo (“rassembler” en grec ancien) permet de créer des bureaux entièrement personnalisables à partir de services proposés par défaut ou ajoutés par l’utilisateur sous formes de flux XML. Moteur de recherche, encyclopédie, traduction, itinéraires, radios, météo, annuaires téléphoniques, annonces immobilières sont quelques-uns des services actuellement disponibles en standard. Des services localisés et amenés à s’enrichir au fil des mois.

Graphiquement, le bureau qui accueille l’utilisateur se présente sous la forme d’une série de blocs de services que l’on peut déplacer par glisser-déposer sur une grille (de 52 cases) dressée autour d’une fenêtre centrale où s’affichent informations et formulaire de saisie. Pour ajouter un module, il suffit de cliquer dans une case vide et de choisir le service désiré parmi la sélection proposée ou en ajoutant son propre flux RSS. Les blocs sont notamment personnalisables par couleurs thématiques.

Vous ne verrez jamais de publicité

Il est possible de créer de nouveaux bureaux (d’un simple clic sur le “+” qui trône dans la barre du menu). Deux bureaux sont par défaut proposés en plus de celui d’accueil : un bureau d’actualités représentées par des photos (à la manière d’un mur d’écrans de télévisions) et un autre de flux RSS à la Netvibes ou Google Reader. Simple et intuitif, le service propose une inscription en ligne qui permettra de retrouver son univers personnalisé à partir de n’importe quel terminal relié à Internet.

Le service est, comme il se doit dans l’univers du Web 2.0, gratuit. Et dépourvu de publicité. “Vous ne verrez jamais de publicité sur Symbaloo“, avance Eduard Weijgers qui privilégie l’affiliation avec des partenaires comme modèle économique. Le dirigeant estime à 80 000 le nombre de visiteurs uniques par jour nécessaires à la rentabilité de l’entreprise. Pour le moment, la version néerlandaise lancée en octobre 2007 – la seule opérationnelle avant l’ouverture du site française – enregistre 20 000 profils uniques par jour.

Pour atteindre ses objectif, Symbaloo va accélérer ses développements internationaux. L’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et les Etats-Unis devraient rapidement rejoindre les versions néerlandaises et françaises du site novateur. Le lancement français va notamment permettre de mesurer les besoins en termes de support pour assurer un suivi efficace du service. Des analyses qui profiteront aux prochains lancements.

Un niveau de service plus dynamique

Parallèlement, l’entreprise va poursuivre les développements du service toujours en version bêta. “Nous voulons apporter un niveau de service plus dynamique“, illustre Eduard Weijgers, “par exemple être automatiquement alerté d’un événement sur le calendrier, ou du trafic autoroutier d’un itinéraire habituel, etc.” Le développement multi-plate-forme est également en projet, particulièrement la notification des alertes sur mobile.

Basée à Delft, Symaboo compte aujourd’hui 14 personnes. L’entreprise reçoit le soutien d’investisseurs privés néerlandais. Le fondateur restera discret sur le capital de départ. Si la sauce prend, nul doute que d’autre capital venture s’intéresseront à la nouvelle start-up.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur