Système 7 sous Linux

Cloud

Un émulateur permet de faire fonctionner certains “vieux” logiciels Mac sur PC sans sortir de son système Linux. Un peu limité certes, mais une belle performance technologique tout de même.

De la même façon qu’il est possible de faire fonctionner des programmes Windows sous Linux grâce à l’émulateur Wine, certains programmes Mac sont accessibles à Linux grâce à l’émulateur Executor. Bien sûr, le problème de l’émulation est bien plus compliqué concernant le Mac, du fait du non accès public à la Rom du Mac, qui en fait sa spécificité. Pour autant, Executor peut rendre quelques services comme l’accès à des disquettes (attention, pas celles de 800 Ko de capacité) ou des disques durs formatés MacOS.

Côté logiciels, l’émulateur ne donne pas accès aux dernières versions. Tout d’abord, il ne sait émuler que le processeur 68LC040, sans unité de calcul flottant. Autrement dit, on pourra faire tourner sans problème Word 5.1, Excel 4, Quicken 6, Claris Works 4 ou Photoshop 4.

Le principal problème à contourner a justement été l’émulation du processeur. En effet, dans le cas d’une distribution Linux pour PC, Wine peut s’appuyer sur le processeur de la machine, un compatible x86, qui sert aussi à faire tourner Linux. Tandis qu’Executor doit, non seulement, transformer les appels logiciels MacOS mais aussi les instructions 68000 en instructions x86.

Comme tout émulateur, Executor ne remplacera pas un vrai Mac pour ceux qui en ont besoin quotidiennement. Reste l’utilisation occasionnelle et, peut-être surtout, la curiosité technologique. Que l’on peut d’ailleurs découvrir gratuitement grâce à la version d’essai à 30 jours, disponible sur le site de l’éditeur, Ardi. Celui-ci travaille aussi sur un émulateur Power PC, mais qui ne serait destiné qu’aux distributions Linux tournant elles-mêmes sur Power PC.

Pour en savoir plus : Executor sur le site d’Ardi


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur