Tablettes : Amazon va-t-il multiplier les Kindle Fire ?

MobilitéTablettes
Amazon Kindle FIre tablette

Pour sa deuxième génération Kindle Fire, Amazon pourrait décliner la tablette en quatre versions en intégrant la HD et la 4G. La production démarrerait en août.

Amazon aurait-il dans ses cartons une tablette Kindle Fire 2 déclinée en quatre versions dont la production s’échelonnerait sur les prochains mois ?

C’est ce que prétend Richard Shim, analyste du réputé cabinet IT NPD Research.

C’est lui qui suggérait déjà la sortie par Apple d’un mini-iPad de 7,65 pouces dans le courant de l’automne.

Il remet le couvert, à l’appui des témoignages de sources dites proches des chaînes de production de Foxconn.

Le sous-traitant high-tech d’origine taïwanaise pourrait en effet  prendre en charge l’intégralité du processus de fabrication de cette deuxième génération d’ardoises.

En lieu et place de Quanta Computer, sollicité l’année passée pour assembler la Kindle Fire première du nom.

Foxconn aurait à charge de produire pas moins de 4 modèles, dont trois au format 7 pouces.

L’entrée de gamme ne disposerait pas d’un capteur photo et la résolution de son écran tactile plafonnerait à 1024 x 600 points, soit 170 ppi.

Les premiers exemplaires sortiraient d’usine au courant du mois d’août.

Une deuxième version dotée d’un appareil photo pourrait voir le jour en parallèle, avec en outre une qualité d’affichage maximisée à 1280 x 800 pixels et par là même plus fine (215 ppi), toujours en 16:9, particulièrement adapté au multimédia.

Une dernière 7 pouces survitaminée à la 4G/LTE entrerait en production à la rentrée.

L’arrivée du 8,9 pouces dans la gamme Kindle Fire attendrait le dernier trimestre 2012.

A cette occasion, Amazon passerait le cap de la Full HD, en 1920 x 1200, soit 254 ppi.

Avec Android comme système d’exploitation embarqué, très certainement en version Jelly Bean, le dilemme se porte davantage sur le processeur. En l’occurrence, entre l’OMAP de Texas Instruments et le Tegra 3 de Nvidia.

Mais qu’importe le flou qui règne encore quant à la configuration matérielle, la finalité ne laisse guère de doute : faire de l’ombre au tandem Asus – Google et sa Nexus 7, porte ouverte à l’écosystème Google Play.

Dans cette logique, Amazon devrait se contenter de dégager une marge minime à la vente de ses tablettes, lesquelles ne vaudraient en contrepartie que de par les services associés.

A savoir une bibliothèque de contenus (musique, vidéos, applications, etc.) à laquelle ont déjà accès les actuels terminaux mobiles de la marque.

Image : Premier modèle Kindle Fire


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur