Tablette : Fujitsu fait d’Android l’auxiliaire de sa gamme Stylistic

EntrepriseMobilitéOS mobilesTablettes
Fujistu M350 tablette PME

Au fait de l’impopularité de Windows 7 sur les tablettes tactiles, Fujitsu s’attache les services d’Android pour orienter sa Stylistic M350 en direction des entreprises.

Des échecs répétés essuyés avec Windows 7 ont semble-t-il achevé de convaincre Fujitsu d’opérer une réorientation logicielle de sa gamme de tablettes tactiles Stylistic. S’il perdure une volonté de séduire les entreprises, l’auxiliaire s’appelle désormais Android.

Dans sa version Gingerbread (2.3), l’OS open source de Google se voit investir d’une mission à la hauteur de son standing universel. Au consommateur lambda, son coeur de cible substitue pour l’occasion les dirigeants de PME.

Un dessein que Fujitsu revendique, centrant le produit qui en résulte sur des usages professionnels. La dénommée M350 s’engage ainsi sur le voie d’une distribution cantonnée sociétés et organisations.

Son constructeur évoque notamment un office en qualité de terminal de vente, de présentoir numérique (catalogues, publicités) ou de liseuse évoluée destinée au marché de l’éducation.

A 420 grammes sur la balance, cette ardoise numérique se veut mobile. En témoigne ce panneau WSVGA de 7 pouces (résolution 1024 x 600) adjoint à une connectivité sans fil qui combine Wi-Fi 802.11n et Bluetooth 2.1.

Dans cette lignée empreinte de nomadisme, l’autonomie pointe à 6 heures et le système d’exploitation se pare de quelques fonctionnalités qui découlent d’une adaptation logicielle à la sauce Fujitsu.

Hormis une option de démarrage rapide, la plate-forme intègre la reconnaissance d’écriture et un clavier “intelligent” doté d’un pavé numérique.

Pour chapeauter cet ensemble, un processeur Freescale i.MX à 1 GHz (l’équivalent d’un Cortex A8) s’allie à 512 Mo de RAM ainsi qu’à 8 Go de mémoire interne.

Affichée à quelque 350 dollars, la seule configuration en vigueur amorcera sa conquête des entreprises à compter de la mi-février. Son terrain d’action se réduira dans un premier temps au Japon, avant une éventuelle internationalisation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur