Tablette : l’Amazon Kindle Fire prête à investir l’Europe ?

MobilitéTablettes
Amazon Kindle FIre tablette

Phénomène outre-Atlantique, la tablette Kindle Fire ne semble plus très loin d’investir l’Europe. Amazon pourrait entériner son arrivée le 27 mars prochain lors d’une conférence tenue à Paris.

La stratégie d’Amazon sur le marché français pourrait faire l’objet d’éclaircissements. En particulier à propos de la tablette Kindle Fire.

Ce produit de la trempe du low cost, exception qui confirme la règle, est promis à une déferlante au vu du succès qu’il a rencontré aux Etats-Unis, pour l’heure son seul terrain d’exercice depuis le 14 novembre dernier.

Au dernier pointage, la nouvelle coqueluche des Américains s’est écoulée à quelque 5 millions d’exemplaires. Une fois amorcée sa commercialisation de l’autre côté de l’Atlantique, elle devrait doper ses chiffres de ventes.

Vendue à 199 dollars, la Kindle Fire dispose d’un écran multipoint de 7 pouces à technologie capacitive.

Au socle que constitue le système d’exploitation Google Android, Amazon adjoint son propre écosystème de services, mis à disposition de l’utilisateur en échange d’une modique contribution annuelle de quelques dizaines d’euros.

L’offre comprend notamment des morceaux de musique en MP3 (17 millions de titres au catalogue), une généreuse sélection de livres électroniques (e-books) et un hébergement de fichiers dans le cloud, en guise de complément à ces 8 Go de mémoire interne.

Affiché à 199 dollars (environ 149 euros) chez les revendeurs d’outre-Atlantique, l’appareil, aux antipodes d’un iPad pour le moins onéreux, a fait le bonheur des consommateurs les moins fortunés, près de 3 millions et demi sur les 6 dernières semaines de l’exercice 2011.

Tapie dans l’ombre d’une foule de tablettes Android, la Kindle Fire pourrait même se réinventer au format 9 pouces, sous la forme d’une déclinaison destinée à complémenter et non à supplanter l’actuel modèle de 7 pouces.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur