Tablette : ViewSonic titille Archos sur le low cost

MobilitéOS mobilesTablettes
ViewSonic ViewPad 10e

S’immiscer dans la foule des tablettes tactiles relève désormais tout autant d’une stratégie tarifaire que d’un compromis. En témoigne la ViewPad 10e de ViewSonic, disponible à la mi-décembre.

Archos n’est définitivement plus seul sur le créneau des tablettes low cost. ViewSonic le rejoint, juste à temps à l’approche des fêtes de fin d’année.

Sa contribution à l’entreprise, la dénommée ViewPad 10e, disponible en ligne d’ici la mi-décembre, dans les rayons virtuels de Cdiscount et RueduCommerce, moyennant 249 euros pour le seul modèle au catalogue.

Un prix qui eût été avantageux quelques mois plus tôt, avant l’échec de la tablette HP TouchPad, dont la liquidation totale a redéfini la réalité tarifaire de dispositifs vraisemblablement trop onéreux jusqu’alors pour se poser en alternative à l’iPad.

Alors que de nombreux constructeurs consentent à des rabais tarifaires sur leurs produits respectifs, ViewSonic se retrouve à des années-lumière de tablettes Archos qui s’écoulent à moins de 100 euros.

La raison d’être de cet ovni automnal réside peut-être en sa forte ressemblance avec l’iPad, deuxième du nom : un écran 9,7 pouces à technologie IPS, 9 millimètres d’épaisseur pour 620 grammes… et une ratio d’affichage en 4:3, à raison de 1024 pixels sur 768.

Forte d’un potentiel de conviction, la parure éclipsera-t-elle pour autant la réalité d’une configuration interne à la traîne ?

Couplé à un modeste demi-gigaoctet (512 Mo) de mémoire vive, le processeur Cortex A8 cantonne sa fréquence à un GHz nominatif, mais qui laisse augurer d’un comportement pataud, notamment au chapitre de la 3D.

D’autant plus que l’offre logicielle impose un contraignant retour vers le passé : Android Gingerbread fait de la résistance sur une machine qui se serait pourtant accommodée de son successeur.

Résolument orientée grand public, la ViewPad 10e se prêtera certainement à des usages multimédia (sortie HDMI 720p, Bluetooth 3.0, port micro-USB OTG, emplacement pour carte microSD) plus qu’à l’exercice de la mobilité pure et dure.

Et si la disponibilité, au même titre que la réactivité, a tout pour ne pas être sa tasse de thé, le multitâche devrait nécessairement en pâtir. Des caprices logiciels pourraient en résulter.

L’interface ViewScene 3D, implémentée à sa sauce par le constructeur, pourrait toutefois agir en vitrine idéale d’une expérience aux attraits plus esthétiques que fonctionnels, avec tout de même 16 volets et des widgets en relief.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur