Tablettes : les détachables ne font pas tout

MobilitéTablettes
tablettes-idc-t1-2016
2 2

IDC constate que si les ventes de tablettes à clavier détachable progressent, elles ne compensent pas le déclin global du marché mondial… en volume.

Les ventes mondiales de tablettes avec clavier détachable progressent, mais pas assez rapidement pour compenser le déclin global du marché en volume.

Voilà plusieurs trimestres que cette tendance s’illustre au baromètre d’IDC.

Pas d’exception au dernier pointage : alors qu’il s’est écoulé, entre le 1er janvier et le 31 mars 2016, un nombre sans précédent de détachables (4,9 millions), les tablettes « classiques » reculent à 34,7 millions d’unités.

Bilan : le marché s’établit à 39,6 millions de tablettes, contre 46,4 millions un an plus tôt (- 14,7 %).

Dans l’absolu, il n’est pas évident de faire la distinction entre les deux catégories, surtout si on considère que les iPad Pro, tout comme les Surface Pro et d’autres modèles, sont tout à fait livrables sans clavier.

Pour autant, les indicateurs se confirment de trimestre en trimestre : les détachables remplacent de plus en plus les PC ; y compris en entreprise*. Les efforts des constructeurs n’y sont pas étrangers, entre Apple qui s’est associé à IBM, Microsoft qui a noué des partenariats de distribution OEM et Google qui pousse Android for Work.

Dans le même temps, la guerre des prix se poursuit sur les formats « classiques » – qui représentent encore 87,6 % du marché. La marge de manœuvre se réduit pour les fabricants qui misent uniquement sur le hardware, sans disposer d’autre levier de valeur ajoutée.

Apple, qui a réussi à prendre rapidement la première place sur le segment des détachables avec les iPad Pro 12,9 et 9,7 pouces, conserve les rênes, mais voit sa part de marché diminuer de 1,3 point d’une année sur l’autre, à 25,9 %, avec 10,3 millions d’unités écoulées, contre 12,6 millions au 1er trimestre 2015.

Dynamique similaire pour Samsung, qui conserve 15,2 % du marché avec 6 millions de tablettes, quand il en détenait 18 % l’année dernière, avec 8,3 millions de tablettes.

Le top 3 est complété par Amazon, qui vend environ 2,2 millions de tablettes Fire, s’octroyant 5,7 % du marché, contre 0,1 % il y a un an… sauf que sa tablette 6 pouces alors commercialisée n’entrait pas dans les critères d’IDC.

En difficulté sur les smartphones, Lenovo l’est aussi sur les tablettes : 2,2 millions de vendues, pour 5,5 % du marché, contre 2,5 millions en 2015 (5,4 %). La cohérence dans l’offre entre Windows et Android n’est pas encore tout à fait établie.

Huawei se porte mieux : avec 2,1 millions de tablettes, le groupe chinois double ses ventes et dépasse les 5 % de part de marché. Il faudra surveiller, pour le trimestre en cours, les ventes du MateBook lancé en février.

* Selon Forrester, à l’horizon 2018, une tablette sur cinq sera achetée par une entreprise.

Crédit photo : Peter Sobolev – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur