Avec TacTill, l’iPad passe à la caisse

EntrepriseMobilitéTablettes
Tactill ipad

La start-up TacTill, créée par trois jeunes Fançais, propose un service de caisse enregistreuse mobile sur iPad. Visant tous les types de commerces, il se donne pour ambition de faciliter les relations entre clients et vendeurs… Innovant.

TacTill un joli nom pour une start-up qui créée des applications pour iPad… L’entreprise, née  en août 2011 d’un rêve commun de trois jeunes qui se sont rencontrés sur les bancs de l’école (Elodie Godart, la CTO Web, Charles Rouchon, le CTO Mobile, et Grégoire Lopez, le CEO Marketing et communication), s’est penchée sur l’idée qu’elle se faisait du point de vente idéal.

L’application éponyme (TacTill) a pu voir le jour grâce au soutien de l’école des trois compères (l’EFREI). Celle-ci les a en effet accueillis au sein de son incubateur de start-up. Ils ont pu ainsi développer une application pour iPad qui s’adresse aux boutiques, aux restaurants et plus généralement à toute entreprise amenée à vendre à ses clients en face à face.

L’idée qui a structuré tout le projet  fut d’imaginer un encaissement différent. Une sorte de version 2.0 de la caisse enregistreuse qui permet aux commerçants d’accélérer les transactions, d’optimiser leur rentabilité et de se concentrer sur la satisfaction du client.

La caisse au bout des doigts…

Que propose TacTill ? D’équiper les vendeurs d’un outil de vente mobile grâce auquel ils peuvent procéder à l’encaissement sur toute la surface de vente directement auprès du client.  Adieu donc comptoir et interminable file d’attente, le client reprend le pouvoir.

Et après la vente, il peut également choisir de recevoir son ticket de caisse par mail.  Si vous avez déjà visité un Apple Store dans le monde, Apple a sa propre application du même genre qui voit les vendeurs prendre les commandes directement depuis leur iPhone ou iPad, mais il ne s’agit pas à proprement parler d’une application d’encaissement comme ici…

Concrètement, TacTill propose selon ses concepteurs toutes les fonctionnalités d’une caisse classique mais « innove en gain de temps, en facilité d’utilisation et surprend par le design et la discrétion qu’offre l’iPad ».

En outre, l’application permet une traçabilité sans faille des ventes effectuées, l’addition d’un ticket de caisse via transmission Wi-Fi, l’édition du CA journalier et d’autres fonctionnalités encore concourant à la gestion d’une entreprise.

Disponible sur l’App Store (gratuite pendant 30 jours puis à partir de 49 euros HT par mois), TacTill se configure en un tournemain et il faut alors que le commerçant saisisse son catalogue article. L’application s’intègre communique alors sans fil avec l’imprimante ticket et le tiroir-caisse « physique » du magasin (s’il y en a un).

L’iPad est un concentré de technologies qui simplifie l’informatique, ma mission est de faire en sorte que l’encaissement devienne aussi simple que l’utilisation d’un iPad“, explique Charles Rouchon, co-fondateur de TacTill.

Celui-ci et son équipe sont prêts à s’adapter à des situations variées. « Parce que les commerçants sont tous différents mais que chaque vente reste unique, TacTill est à l’écoute de ses utilisateurs et développe déjà de nouvelles fonctionnalités. Parmi les exemples de nouveautés : la lecture de codes-barres, la liaison avec les terminaux de cartes bancaires, la synchronisation avec les commandes en ligne ou via iPhone, un système de sauvegarde et une interface de gestion disponible sur Internet. »

Appréciée par ses utilisateurs, si l’on en croit les notes présentes sur l’App Store, et couronnée par une petite poignée de prix (Scientipôle Initiative 2012, Finaliste du Trophée EuroCloud 2012, etc), TacTill est promise à un bel avenir…

Plus d’infos sur www.tactill.com et sur l’App Store.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur