Talend en Bourse : le « plombier de la data » s’en approche

Big dataBourseData-stockageEntreprise
talend-ipo
3 13

Talend aurait mandaté plusieurs banques d’affaires pour accompagner son IPO. Le prospectus transmis à la SEC pourrait bientôt être rendu public.

Talend en route vers la Bourse ?

Le fournisseur de solutions open source pour l’intégration et la gestion de données a fait un pas décisif dans ce sens en mandatant plusieurs banques d’affaires. En l’occurrence, Barclays, Citigroup et Goldman Sachs, à en croire plusieurs sources que Reuters dit « proches du dossier ».

Un prospectus aurait déjà été remis à la SEC (Securities and Exchange Commission, gendarme des marchés financiers aux États-Unis), mais de manière confidentielle, en vertu du Jumpstart Our Business Startups Act.

Cette loi en vigueur sur le territoire américain permet aux sociétés dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1 milliards de dollars de tester la réceptivité des marchés publics sans avoir à publier de données financières.

A priori, on est encore loin de ce seuil : la pépite française du big data revendique un taux de croissance annuel moyen de 108 % depuis sa création en 2005, pour un CA 2013 annoncé à 55 millions de dollars.

L’IPO est dans les tuyaux depuis plusieurs années. Fin 2014, lors d’un passage à Paris, le cofondateur Bertrand Diard – directeur général jusqu’en avril 2013 – fixait déjà l’échéance à 2016, visant, à l’époque, une valorisation d’au moins un milliard de dollars.

Le contexte actuel est moins favorable : de nombreuses valeurs high-tech cotent en dessous de leur niveau d’introduction et les introductions en Bourse se font rares dans le secteur (la dernière en date étant celle de SecureWorks, émancipé par Dell).

Pour autant, Talend présente un profil intéressant, avec plus de 500 employés dans le monde (les centres R&D étant toujours localisés en France ; le siège social, à Redwood, en Californie) et 1 300 clients professionnels revendiqués, dont Visa, Veolia, BNP Paribas, Groupon et Lufthansa. Les investisseurs y ont d’ailleurs injecté un montant global de plus de 100 millions de dollars*.

Le dernier tour de table remonte à fin 2013, avec 40 millions de dollars levés auprès de Bpifrance, d’Iris Capital, de Balderton Capital, d’Idinvest Partners et de Sumeru Equity Partners (ancienne branche de Silver Lake Partners orientée mid-market). Nous avions, à cette occasion, interrogé Bertrand Diard sur la session LeWeb.

Sur le chemin de l’IPO, Talend a consolidé son top management. Outre Bertrand Diard, qui a transmis le flambeau à Mike Tuchen (ex-Microsoft), le directeur du développement produits Fabrice Bonan et le directeur technique Cédric Carbone ont passé le témoin. C’était fin 2014.

* En levant 34 millions d’euros en 2010, Talend bouclait ce qui était le plus gros tour de table dans l’open source français.

Crédit photo : bestfoto77 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur