Tango lève 280 millions de dollars : Alibaba mène la danse

EntrepriseLevées de fonds
tango-alibaba-levee-fonds

Cofondée par le Français Éric Setton, l’application mobile de messagerie instantanée Tango est valorisée à plus d’un milliard de dollars après un tour de table emmené par le groupe Internet chinois Alibaba.

Figure de proue de l’Internet chinois, Alibaba est le principal artisan du dernier tour de table bouclé par Tango.

Le groupe e-commerce a injecté 215 millions de dollars dans cette société connue pour son application de messagerie instantanée disponible sur PC, smartphones et tablettes (iOS, Android, BlackBerry). Plusieurs investisseurs historiques – parmi lesquels le fonds privé Access Industries, la branche capital-investissement du spécialiste américain des semi-conducteurs Qualcomm et le cofondateur de Yahoo Jerry Yang – ont remis au pot. Leur contribution porte à 280 millions de dollars le montant total de l’opération, réalisée sur la base d’une valorisation à plus d’un milliard de dollars.

En septembre 2010, un an après l’ouverture de son siège social à Mountain View (Californie), Tango lançait son application qui compte aujourd’hui 200 millions d’inscrits et 70 millions d’utilisateurs actifs, essentiellement en Amérique du Nord et au Moyen-Orient. Disposant d’implantations à Pékin et Austin (Texas), la société a fondé son modèle économique sur la publicité. Elle s’appuie également sur le protocole peer-to-peer et sur des techniques de compression vidéo pour limiter ses coûts d’infrastructure.

Ce dispositif a été mis en place par le Français Éric Setton, actuel CTO. Passé par l’université de Stanford, ce diplômé de Polytechnique a travaillé pour HP avant de créer, en 2007, l’entreprise Dyyno, spécialisée dans le streaming vidéo – et dont l’activité s’est arrêtée en mai 2013. Une expérience mise à profit pour enrichir Tango de contenus additionnels au-delà de la simple discussion instantanée par chat. Outre les appels vidéo et voix sur IP (gratuits aussi bien en Wi-Fi qu’en 3G/4G), l’application propose de partager des photos, d’écouter de la musique via Spotify ou encore de participer à des jeux sociaux proposés grâce à des partenariats avec une quarantaine de développeurs.

tango-levee-fonds

Alibaba n’est pas la première pointure du Web à bondir sur une application à fort potentiel dans les communications mobiles. A la mi-février, le Japonais Rakuten rachetait Viber pour 900 millions de dollars. Une semaine plus tard, WhatsApp disait oui à Facebook… pour 19 milliards de dollars.

Alors que sa propre application de messagerie instantanée – baptisée Laiwang – reste dans l’ombre sur un marché en pleine effervescence, Alibaba réalise là un investissement stratégique. Plus encore face à son rival Tencent, dont la solution concurrente dénommée WeChat pourrait bientôt compter plus d’utilisateurs que WhatsApp. Le groupe marchand fondé en 1999 par Jack Ma consolide aussi son empire avant une entrée en Bourse qui pourrait lui permettre de lever jusqu’à 15 milliards de dollars.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous le crowdfunding ?

Crédit illustration : Tango


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur