Tarifs : France Télécom tente de revenir dans la course

Mobilité
Information - news

Désormais concurrencé sur les appels locaux, France Télécom se doit de rester compétitif. Il vient de lancer un forfait sur les appels locaux, avec des tarifs préférentiels sur les appels longue distance. Malheureusement, s’il semble garder son avance sur les appels courts, passé la cinquième minute, le forfait n’est peut être pas des plus économiques.

L’ouverture à la concurrence des communications locales a permis non seulement aux opérateurs privés de lancer leur propre offre sur ce secteur longtemps sous monopole de l’opérateur historique, mais cela a quasiment obligé France Télécom à revoir sa propre offre sous peine de perdre ses clients. D’ailleurs l’opérateur, commentant la fin de son monopole, déclarait dans un communiqué qu’il se réjouissait “de pouvoir désormais être choisi par ses clients (?) pour sa compétitivité et la qualité de ses offres”.

Or, avec le maintien de ses plages horaires heures creuses/heures pleines, ainsi que de ses anciens tarifs, le catalogue de France Télécom n’apparait pas des plus avantageux, à l’exception des appels de courte durée. France Télécom vient ainsi de lancer des forfaits sur les appels locaux. L’abonné a désormais le choix entre quatre offres : 3 heures pour 5,78 euros TTC, 5 heures pour 9,59 euros TTC, 8 heures pour 14,93 euros TTC et enfin 20 heures pour 36,26 euros TTC.

Plus de distinction heure creuse / heure pleine

Le forfait supprime les notions de crédit temps, ce qui a pour but d’alléger la facture. Le crédit temps est une durée définie par l’opérateur et que l’abonné paie au minimum, même si la durée de son appel est inférieure. Passé ce délai, la communication est alors facturée à la minute. Par ailleurs, le forfait permet de ne plus avoir de distinction entre les heures creuses et les heures pleines. Ainsi à la minute, le forfait est plus avantageux que les offres que l’opérateur proposait jusqu’à maintenant. Malheureusement, malgré les efforts de France Télécom, l’opérateur n’est toujours pas le moins cher. Si pour 5 minutes de communications locales, il parvient à être plus compétitif qu’un de ses plus proches concurrents, Cegetel, ce dernier passe toutefois devant lui dès la sixième minute facturée.

Néanmoins, l’offre de France Télécom permet une certaine souplesse comme le report de minutes non utilisées à l’intérieur d’un même bimestre de facturation. L’abonné peut changer gratuitement trois fois par an de forfait et peut accéder gratuitement au suivi de sa consommation. Enfin, le forfait local peut se coupler avec des offres préférentielles sur le national, l’international, métropole, Dom et aussi vers les mobiles à condition de payer 1,50 euro par mois. L’appel en national est alors facturé (TTC) 0,04 euro la minute, l’international (Europe et USA) passe à 0,08 euro. Enfin, les appels fixes vers mobiles Orange et SFR sont à 0,11 euro la minute en heures creuses et 0,27 euro en heures pleines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur