Tariq Krim quitte la direction de Netvibes

Mobilité

Le co-fondateur du service de portail personnalisable cède sa place à Freddy Mini. Pour assurer le passage de Netvibes à “l’âge adulte”.

A la surprise générale, Netvibes annonce le départ de son PDG Tariq Krim qui a fondé la société en 2005. Netvibes développe des outils en ligne de pages Web personnalisable à coup de fil RSS et de gadgets. Ambitieuse, l’entreprise se confronte sur ce marché aux géants du Web que sont les Google, Yahoo et autres Microsoft Live, voire Apple, acharnés à déployer des stratégies offensives pour capter l’audience du web.

Si Tariq Krim a réussi à développer une plate-forme aboutie (mais toujours en évolution) et à tisser de nombreux partenariats, l’entreprise arrive aujourd’hui dans sa phase de monétisation de ses services. Une phase que le visionnaire Tariq Krim n’est peut-être pas le mieux qualifié pour l’assurer pleinement. “Je pense que [la démission du fondateur] est une bonne décision“, avance Pierre Chappaz, investisseur et ancien co-dirigeant de Netvibes. “Tout l’enjeu pour Netvibes, c’est de devenir adulte sans perdre son âme“, poursuit le Net-entrepreneur, connu pour avoir développé le moteur de comparaison de produits Kelkoo.

Une bonne décision

Le passage à l’âge adulte sera donc assuré par Freddy Mini, directeur général, qui avait rejoint la start-up en 2006 après avoir officié chez MusicMe et CNET Networks Europe. Freddy Mini a notamment développé des accords commerciaux avec de nombreuses entreprises du secteur des nouvelles technologies et de la presse dont Le Figaro et Les Echos en France, le New York Times, CBS, USA Today aux Etats-Unis.

Je pense que c’est une bonne décision“, continue Pierre Chappaz sur son blog, “Freddy Mini Freddy Mini, […] basé à San Francisco, dispose d’une expérience incomparable. [Il] est sans aucun doute l’homme de la situation, pour continuer à développer la distribution, et le marché des widgets, dont Tariq a été un véritable visionnaire.

Tariq Krim restera cependant membre du directoire en tant que “conseiller de l’équipe dirigeante sur les produits et les initiatives stratégiques de croissance“, dixit le communiqué. Sa démission n’en reste pas moins surprenante. L’intéressé lui-même, que nous n’avons pas réussi à joindre, en faisant peu de cas dans son propre blog ouvert le 23 mai dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur