TeamViewer se diversifie dans la sauvegarde en ligne

CloudEntreprise
teamviewer-sauvegarde

L’éditeur allemand lance en France son offre airbackup, qui gère la sauvegarde d’un nombre illimité de serveurs et postes de travail.

Connu pour ses logiciels de contrôle à distance et de réunions en ligne, TeamViewer a récemment complété son portefeuille avec une solution de sauvegarde dans le cloud baptisée airbackup.

L’éditeur allemand lance aujourd’hui cette offre en France, avec comme principal élément de différenciation la prise en charge d’un nombre illimité de postes de travail et de serveurs.

Compatible Windows (XP, Vista, 7, 8), OS X (à partir de la version 10.6 “Snow Leopard”) et Windows Server (2003, 2008, 2008 R2, 2012), airbackup se décline en trois formules. Le ticket d’entrée est fixé à 19 euros TTC par mois pour l’offre Business Basic, qui inclut la sauvegarde des fichiers, des dossiers et des partages réseau avec 50 Go d’espace en ligne et une rétention des données pendant 30 jours.

Pour 29 euros par mois, on passe à 100 Go de stockage et 60 jours de rétention dans le cadre de l’abonnement Business Pro, qui intègre également le support des bases de données Microsoft Exchange Server, SQL Server et MySQL. Dernier palier : la formule Premium, ses 250 Go de capacité, sa conservation des données pendant 90 jours et sa fonction de sauvegarde rapide “Local Speedkick” : un backup supplémentaire est conservé en local et peut être exploité lorsque la machine n’est pas connectée à Internet.

La période d’essai de 14 jours permettra notamment de découvrir la console d’administration centralisée airbackup Manager, qui autorise des réglages en matière de consommation de bande passante ou encore de scripts paramétrant par exemple l’extinction automatique d’un poste après les opérations de backup.

Les data centers de TeamViewer se trouvent en Allemagne, à Düsseldorf. L’éditeur assure ne pas pouvoir accéder aux données que stockent les utilisateurs : la clé de chiffrement AES-256 est générée côté client. Quant au transfert des données, il s’effectue sur connexion SSL 128 bits après une déduplication et une compression préalables. Seuls sont transmis les blocs modifiés depuis la dernière sauvegarde.

Pour TeamViewer, il s’agit surtout de fournir aux PME une solution alternative aux plans de continuité et de reprise après sinistre, qu’elles ne peuvent souvent pas déployer au contraire des grandes organisations… Alors même que leurs données constituent leurs actifs les plus précieux et que les risques se multiplient à mesure que l’usage des services numériques se répand.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les grands groupes français du Web ?

Crédit illustration : Marynchenko Oleksandr – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur