Un panel de tech-leaders rencontre Donald Trump : on la refait moins crispé ?

Gestion des talentsManagementRégulations
tech-leaders-donald-trump

Un panel prestigieux de big boss de l’IT et de la Silicon Valley a participé à une réunion avec le futur président Donald Trump. Pas évident de sourire pour la photo souvenir.

Jeff Bezos, Tim Cook, Satya Nadella, Larry Page, Elon Musk…C’est un casting impressionnant du secteur IT que Donald Trump a convié mercredi à New York pour une réunion sur le thème : “comment travailler ensemble pour ramener les emplois technologiques en Amérique”.

C’était l’un des engagements du candidat Trump à la Maison Blanche (vainqueur de l’élection présidentielle, son investiture surviendra le 20 janvier) : relocaliser l’emploi dans le secteur IT, en particulier la production de terminaux et de composants.

Une réunion de 90 minutes qui serait restée cordiale malgré le front anti-trump ambiant de la Silicon Valley. Avec la victoire du candidat trublion républicain, l’heure semble au pragmatisme : les géants de l’IT privilégient la collaboration plutôt que l’affrontement.

Une quinzaine de personnalités IT étaient conviés. Certains d’entre eux étaient connus pour avoir choisi le camp Trump de manière précoce, en particulier Peter Thiel (VC et cofondateur de PayPal) qui a été malmené dans la Silicon Valley au cours de la campagne présidentiel.

On note également les absents à cette réunion comme Jack Dorsey. Pour des raisons d’inimitié, le CEO de Twitter n’a pas été convié. Pourtant le futur président des Etats-Unis est un adepte de l’application de micro-blogging.

D’autres leaders comme Bill Gates, co-fondateur de Microsoft qui vient de lancer un fonds d’un milliard de dollars pour l’énergie propre, a des entrées plus directes dans la Trump Tower.

Lors de cette réunion pré-investiture, Donald Trump a cherché à convaincre l’assistance de la nécessité de collaborer. Il assure que son administration soutiendra les efforts d’innovation fournis sur le sol américain. “Nous allons faire des échanges commerciaux équitables. Nous allons rendre [le commerce] beaucoup plus facile” et “créer de l’emploi”, a déclaré le riche business man qui s’apprête à devenir le 45ème Président des États-Unis. Des thèmes importants dans le secteur IT comme la formation professionnelle, l’immigration légale pour attirer les talents et l’attribution adéquate de visas et les importations de Chine ont été abordés.

Jeff Bezos et Donald Trump : la croisière spatiale s’amuse…

Silicon.fr a retenu les commentaires de Jeff Bezos après la réunion diffusés sur CNBC. C’est de notoriété publique : le patron d’Amazon n’aime guère Donald Trump et réciproquement. Le fait qu’il soit le propriétaire du Washington Post (un média influent critique vis-à-vis du candidat républicain désormais proche de l’accession au pouvoir) envenime davantage les relations.

Néanmoins, Jeff Bezos évoque une rencontre “très productive”. Le pionnier de l’Internet précise : “Je partage l’opinion selon laquelle le gouvernement (US) devrait faire de l’innovation un de ses piliers, ce qui créerait un grand nombre d’emplois dans tout le pays, dans tous les secteurs, pas seulement dans les technologies mais aussi dans l’agriculture, les infrastructures, l’industrie. Partout.”

Mais la cohabitation risque d’être difficile. Le candidat Trump avait évoqué au cours de sa campagne une position potentielle antitrust d’Amazon aux Etats-Unis.

De son côté, pour titiller le candidat républicain, Jeff Bezos avait proposé dans un tweet diffusé fin 2015 d’expédier Donald Trump dans l’espace (histoire de s’en débarrasser ?). Un domaine que le fondateur d’Amazon connaît bien à travers sa société Blue Origin, qui veut organiser des voyages commerciaux dans les étoiles.

Des réunions récurrentes par trimestre pourraient être formalisées pour entretenir les relations avec le secteur IT.

En attendant, l’équipe de transition de Donald Trump a enrôlé deux entrepreneurs numériques influents dans le “Forum stratégique et de politique” qui servira d’instance consultative auprès de la Maison Blanche : Elon Musk (SpaceX et Tesla) et Travis Kalanick (co-fondateur et CEO d’Uber).

Liste complète (avec les sièges réservés via BusinessInsider.fr) des top managers et personnalités du secteur IT présents à la réunion : Sheryl Sandberg (Facebook), Peter Thiel (VC, co-fondateur de PayPal), Satya Nadella et Brad Smith (Microsoft), Jeff Bezos (Amazon), Larry Page et Eric Schmidt (Google/ Alphabet), Tim Cook (Apple), Safra Catz (Oracle), Elon Musk (Tesla, SpaceX), Ginni Rometty (IBM), Chuck Robbins (CEO), Alex Karp (Palantir), Brian Krzanich (Intel).

(crédit photo : compte Twitter @mike_pence)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur