Telecom Italia : Vivendi monte mais l’administrateur délégué part

BourseEntrepriseFusions-acquisitionsLégislationManagementOpérateursRégulationsRéseaux
telecom-italia-vivendi-monte-administrateur-delegue-part
2 1

La démission de Marco Patuano est interprétée comme un signe de divergence avec Vivendi, qui monte dans le capital de Telecom Italia.

Telecom Italia a annoncé lundi que son administrateur délégué Marco Patuano avait présenté sa démission. Des rumeurs dans ce sens avaient commencé à circuler dans le courant du week-end.

Son départ serait lié à des divergences stratégiques avec Vivendi, devenu le principal actionnaire de l’opérateur télécoms italien avec 24,9% du capital et quatre sièges au conseil d’administration.

Autant dire que le groupe média pourrait enclencher prochainement une OPA sur Telecom Italia, conformément à la loi italienne.

Selon l’agence AGI, Marco Patuano s’est récemment rendu au siège de Vivendi à Paris. Le groupe de Vincent Bolloré exigerait une « discontinuité » dans la gestion de Telecom Italia.

Le départ de l’administrateur délégué pourrait aussi s’expliquer par des relations qui se sont envenimées avec Giuseppe Recchi, Président de Telecom Italia.

Depuis 9 mois, Vivendi s’intéresse  à Telecom Italia. La montée dans le capital a été progressive en passant de 14,9% (juin 2015) à 24,9% (mars 2016).

L’opérateur télécoms italien est également convoité par Xavier Niel qui, à titre individuel, détiendrait 15,1% du capital.

Récemment, Stéphane Richard est venu jouer le trublion en déclarant qu’il pourrait examiner une opération de croissance externe sur Telecom Italia si Vivendi l’approcherait dans ce sens. Tout en précisant que ce scénario était « peu probable ».

En réaction, le président de Telecom Italia Giuseppe Recchi a balayé d’un revers les déclarations de fusion avec Orange. « Cela relève de la pure fantaisie (…) Je suis fatigué de voir que notre entreprise se retrouve constamment au coeur de spéculations », estime le dirigeant de l’opérateur italien.

Quelque chose nous dit que ce n’est pas fini.

(crédit photo : Adriano Castelli / Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur