Télécoms : Altice lâche l’axe Belgique – Luxembourg au profit de Telenet

EntrepriseFusions-acquisitionsOpérateursRéseauxTrès haut débit
sfr-belgique-vente

Propriété d’Altice, SFR Belgium (Coditel Brabant) passe sous la bannière Telenet. Une question de choix stratégiques pour Patrick Drahi.

Altice voulait se débarrasser de ses activités télécoms entre la Belgique et le Luxembourg (SFR Belgium, Coditel Brabant). C’est fait.

Patrick Drahi a trouvé un repreneur pour le lot : la filiale belge du groupe néerlandais Telenet (propriété de l’Américain Liberty Global). Montant de la transaction : 400 millions d’euros, selon Silicon.fr.

SFR Belgium englobent un service de câblo-opérateur pour le grand public et les entreprises (SFR BeLux, ex-Numéricable) et une offre de téléphonie mobile opérée sous la marque SFR mais exploitée en mode MVNO à travers un accord avec BASE (un opérateur réseau mobile, propriété de…Telenet).

C’est une  bonne opération pour le groupe acquéreur qui va pouvoir étendre son influence géographique grâce au rachat de SFR BeLux sur le territoire belge « au-delà des zones flamandes et bruxelloises actuellement couvertes ».

A la mi-juillet, on recensait 4000 clients mobiles, 110 000 foyers câblés et 51 000 abonnés à un service triple play chez SFR Belgium qui était déjà en vente.

Avec l’élargissement de la sphère d’Altice aux Etats-Unis (acquisition des câblo-opérateurs Suddenlink et Cablevision), Patrick Drahi souhaite se concentrer sur les marchés les plus stratégiques.

Dans la galaxie de son groupe, la France reste un dossier sensible au regard de la restructuration actuelle de SFR qui tarde à porter ses fruits dans un contexte de perte de part de marché dans la téléphonie mobile. 

(crédit photo : SFR Belgium)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur