Télécoms : AT&T renonce à mettre la main sur T-Mobile USA

CloudOpérateursRéseaux

Le premier opérateur télécoms américain AT&T a annoncé qu’il ne comptait plus procéder au rachat de son concurrent T-Mobile USA, filiale du groupe Deutsche Telekom AG. Cette acquisition devait s’élever à la bagatelle de 39 milliards de dollars.

Après 9 mois de pourparlers avec le groupe Deutsche Telekom AG, l’opérateur américain AT&T a annoncé ce 19 décembre qu’il abandonne son projet d’acquisition de T-Mobile USA pour la somme de 39 milliards de dollars, relate Silicon.fr.

La pression du régulateur aura été trop forte

Afin de palier le manque à gagner, AT&T a ajouté inscrire une charge comptable avant impôts de 4 milliards de dollars au quatrième trimestre de son exercice fiscal 2011. L’opérateur a également annoncé conclure un accord bilatéral d’itinérance (roaming) avec Deutsche Telekom.

Les mesures  annoncées par la toute puissante FCC (Commission fédérale en charge de la régulation des communications aux Etats-Unis) et la direction anti-trust du Département américain de la Justice (US DOJ) pour bloquer cette transaction ont donc été entendues par AT&T et T-Mobile.

Toutefois, affirme la direction d’AT&T, “cette décision ne change pas les réalités de l’industrie du mobile aux États-Unis, l’une des plus concurrentielles dans le monde”.

 

 

Crédit photo : Copyright egeneralk – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur