Télécoms – audiovisuel : Orange allié avec Vivendi face au duo Altice – SFR ?

EntrepriseFusions-acquisitions
telecoms-audiovisuel-orange-vivendi-sfr-altice
2 15

Orange pourrait s’appuyer sur Vivendi (Canal Plus) pour contrer l’offensive du duo Altice – SFR qui se montre audacieux dans l’audiovisuel.

Orange cherche toujours à prendre ses marques dans les contenus audiovisuels. Pour remonter la chaîne de valeur de la distribution à la production. Son P-DG Stéphane Richard ne cache pas son intérêt pour Canal+.

Le groupe télécoms regarderait volontiers  le dossier. Mais Vincent Bolloré, Président du conseil de surveillance de Vivendi (maison mère de Canal Plus), n’a pas émis l’intention de se séparer du groupe audiovisuel connu pour sa chaîne cryptée.

« Si Canal+ était à vendre, c’est certain qu’Orange s’y intéresserait », a fait savoir Stéphane Richard, selon les propos rapportés par Les Echos en marge de la conférence de presse liée au changement de marque de sa filiale Meditel rebaptisée Orange Maroc.

Depuis plusieurs mois, les rumeurs bruissent autour d’un éventuel rapprochement stratégique (voire capitalistique) entre Vivendi et Orange qui pourrait aborder le sens de la convergence télécoms-contenus. Sous un autre angle, Vivendi et Orange ont investi des marchés africains chacun de leur côté.

Les prises de position distinctes entre services télécoms (présent sur 20 pays du continent) et offres audiovisuelles (offre TNT EasyTV, Canalsat) pourraient servir d’ancrage en vue d’une collaboration plus poussée entre les deux groupes. D’ailleurs, les deux groupes viennent de répondre ensemble à un appel d’offre pour diffuser la TNT en Côte d’Ivoire.

Parallèlement, le duo Altice – SFR se montre audacieux en matière de stratégie audiovisuelle : prise de contrôle de NextRadioTV (BFM, RMC…), partenariat tout chaud avec Discovery et NBCUniversal, création de chaînes SFR (dans le sport en particulier), obtention de droits TV pour des ligues de sports professionnels (comme la Premier League pour le foot au Royaume-Uni), création d’un studio Altice pour la production de films et de séries…

On a l’impression de voir la résurrection d’Orange à l’ère de Didier Lombard (prédécesseur de Stéphane Richard). Compte tenu de la volonté d’Altice de créer sa propre chaîne cinéma et une offre satellite, on assiste même à l’émergence d’un concurrent du groupe Canal Plus.

Sous ce prisme, on comprend l’intérêt d’une alliance Orange-Vivendi pour contrebalancer les positions acquises par Altice-SFR. S’il fallait encore un signe d’engagement : Bertrand Meheut, ex-dirigeant de Canal Plus, vient de rejoindre le conseil d’administration du groupe SFR.

Les Echos évoquent un investissement de trois milliards d’euros du holding Altice dans les contenus à l’échelle internationale.

(Crédit photo :  © Patrick Sordoillet/Orange)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur