Téléphones mobiles : les ventes ont frôlé le milliard d’unités en 2006

Mobilité

Selon Gartner, le marché est en hausse de 21% par rapport à 2005. Le
classement des trois premiers fabricants n’a guère bougé.

Il s’en est fallu de peu pour franchir la barre symbolique du milliard. Selon le cabinet d’analyse Gartner, 990,8 millions de téléphones mobiles ont été vendus dans le monde en 2006. Un niveau en progression de 21,3% (816,6 millions d’unités écoulées en 2005).

Si c’est une bonne nouvelle pour l’industrie, tous les constructeurs ne sont pas logés à la même enseigne. Et les leaders du secteur continuent de renforcer leurs positions au détriment des autres. Ainsi, les parts de marché des vendeurs au-delà de la 6ème place s’effritent de 5 points en 2006 par rapport à 2005 avec seulement 14 % du marché au total.

Avec près de 345 millions de terminaux mobiles distribués, Nokia conserve sa première place et se paie le luxe de gagner plus de 2 points sur une part de marché pourtant élevée à 34,8 %. Le Finlandais est suivi de l’Américain Motorola qui avec plus de 209 millions d’unités écoulées s’arroge 21,1 % de part de marché en hausse de 3,4 points d’une année à l’autre. Un bon résultat notamment porté par le succès du modèle Razr alors que certains modèles comme le Krzr K1 ont été accueillis froidement.

“Alors que Motorola introduits de nouveaux produits sur le marché, il sera intéressant de voir comment l’entreprise ajoute de nouvelles fonctions à ses téléphones alors qu’ils sont vus comme la référence en matière de design “, commente Gartner.

BenQ Mobile en chute libre

La troisième position est occupée par Samsung. Avec près de 116 millions d’appareils vendus, le constructeur coréen connaît une progression de 12 % des ventes mais sa part de marché n’en passe pas moins de 12,7 % en 2005 à 11,8 % en 2006. Selon Gartner, Samsung devrait continuer à élargir ses ventes avec le lancement de la série Ultra II et de l’arrivée de normes HSDPA (3G+) et WiMax.

Sony-Ericsson, LG et BenQ Mobile arrivent ensuite avec respectivement 73,6 millions, 62 millions et 23,5 millions de téléphones distribués en 2006.

Seul BenQ affiche une chute des ventes… d’environ 40 %. Sa part de marché passe de 4,9 à 2,4 %. Gartner se dit sceptique quant à la survie de BenQ Mobile sur le marché mondiale de la téléphonie mobile. D’ailleurs, la maison -mère a annoncé un retrait du marché européen pour se concentrer sur les marchés asiatiques.

Le reste des vendeurs de téléphones mobiles a distribué 161 millions d’unités en 2006 pour une part de marché de 16,2 %.

Malgré des signes de ralentissement au 4ème trimestre 2006, la zone Asie/Pacifique reste la plus dynamique en termes de ventes avec 301 millions d’appareils écoulés sur l’année. Soit une hausse de 47 % par rapport à 2005. Avec ses 21 % d’augmentation à 185 millions d’unités commercialisées en 2006, la zone EMEA (Europe-Moyen Orient-Afrique) fait pâle figure. C’est toujours mieux que les 164,2 millions de terminaux vendus en Amérique du Nord en 2006 pourtant considérée comme une excellente année portée par le renouvellement du matériel au profit de téléphone plus fins et dotés de nouvelles fonctionnalités.

L’Amérique latine et l’Europe de l’Est voient leurs ventes progresser respectivement de 16 % et 7 % par rapport à 2005 avec 118 millions et 175 millions de nouveaux téléphones mobiles acquis en 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur