Téléphonie mobile : les Français font la part belle aux SMS

Mobilité

Plus économes, les Français ont revu à la baisse leur facture de téléphonie mobile en 2009, selon une étude AFOM/Idate. Moins chers, les SMS ont désormais les faveurs des mobinautes.

Touchés par la crise économique, les Français cherchent à réduire leur facture de téléphonie mobile.

Selon une étude menée par l’Idate pour le compte de l’AFOM (Association Française des Opérateurs Mobiles), en 2009, le montant moyen de cette facture s’est élevé à 37,80 euros par mois et par abonné, contre 39 euros en 2008, soit une baisse de 3%.

L’Idate note que, l’année dernière, 61,5 millions de cartes SIM ont été enregistrées en France, soit un taux de pénétration estimé à 96%. Même si les dépenses liées à ce poste ont diminué, les terminaux mobiles suscitent de plus en plus d’intérêt : le nombre de cartes SIM en France a progressé de 3,5 millions en 2009, soit une augmentation de 6% en un an.

Les consommateurs français sont en effet de plus en plus nombreux à s’approprier les nouveaux usages liés notamment à la multiplication des smartphones. L’AFOM note que 50% des nouvelles cartes SIM activées l’année dernière sont des cartes Internet.

Un chiffre à mettre en relation avec le marché des smartphones en pleine explosion : selon l’étude de l’Idate, le nombre de mobinautes possédant un terminal “intelligent” a pratiquement doublé en 2009, pour atteindre les 7,3 millions (12% du parc mobile).

Plus économes, les mobinautes français privilégient désormais l’envoi de SMS aux appels vocaux pour communiquer. Une substitution avantageuse notamment quand un mobinaute dispose d’un forfait mensuel SMS illimité.

A cela s’ajoute le fait que le prix moyen d’envoi d’un SMS ne cesse de diminuer : il était de 4,2 cents TTC en 2009, contre 12,4 cents en 2005.

Ainsi, les dépenses liées aux services voix, en 2009, ont baissé de 6,3%, quand les dépenses liées à l’envoi de SMS et à l’utilisation de l’Internet mobile a augmenté de 8%.

En moyenne, les mobinautes français envoient 88 SMS par mois, contre “seulement” 51 en 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur