Les opérateurs réparent les dégâts causés par la tempête Xynthia

Cloud

Face aux dégâts causés par la tempête Xynthia, les services techniques des opérateurs sont mobilisés pour rétablir au plus vite les communications. France Telecom a mobilisé 2 000 techniciens dans quatre zones définies.

Billet mis à jour le 1/03/2010 à 17:55 avec informations fournies par SFR

Chaque évènement géologique ou météorologique entraîne des dégâts plus ou moins importants. On se souvient notamment des dégâts matériels provoqués par le dramatique séisme en Haïti qui venait s’ajouter au terrible bilan humain.

Le week-end des 27 et 28 février a été marqué en France par une tempête baptisée “Xynthia” qui a, elle aussi, entraîné un bilan humain (une cinquantaine de morts) et des dégâts matériels. Les infrastructures de télécommunications ont été les premières touchées.

Ainsi, 170 000 clients de France Telecom ont été impactés par des coupures de services liés à la boucle locale cuivre (téléphonie fixe ou haut débit). Dans un communiqué, l’opérateur indique que les clients concernés sont principalement situés dans les régions Centre, Poitou-Charentes et Pays de la Loire.

Pour rétablir au plus vite les liaisons, “plus de 2000 techniciens et spécialistes réseaux sont au travail depuis hier” précise France Telecom.

Le réseau mobile sévèrement touché

Si le rétablissement des liaisons terrestres suit son cours, plusieurs centaines de sites techniques (NRA, relais GSM) ne sont plus alimentés électriquement et nécessitent une alimentation de secours. Un millier de relais GSM seraient injoignables en raison des coupures d’électricité.

L’opérateur précise que “pour remédier à cette situation, un plan de crise national a été déclenché […] France Telecom a déplacé et installe des dizaines de groupes électrogènes pour alimenter ses installations”. Ce travail s’effectue en coordination avec les équipes de ErDF qui sont occupées à rétablir le réseau électrique.

En outre, près de 100 000 lignes terminales ont été coupées en raison des chutes d’arbres et devront faire l’objet d’un rétablissement progressif. Le retour à la normale pour ces clients nécessitera un délai d’attente de l’ordre de 2 à 3 semaines.

Le réseau SFR touché
Contacté par ITespresso.fr, le service presse de l’opérateur alternatif précise que “environ 750 sites d’émission” (relais GSM) ont été impacté. A l’heure où nous écrivons ces lignes, 2/3 (environ 250) sont rétablis. Au total, 125 000 abonnés mobiles étaient concernés. Dans le même temps, 13 000 clients fixes (incluant les d’accès haut débit) sont touchés, principalement dans les régions Centre, Champagne-Ardennes, Pays de la Loire et Poitou-Charentes.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur