Teoma s’attaque à la citadelle Google

Mobilité

Rapidement devenu le moteur de recherche préféré des internautes, Google n’en est pas pour autant parfait. C’est en tout cas ce que veut démontrer Teoma, avec une technologie de classement des réponses encore plus pertinent.

Lancé en 1998, Google a su s’imposer comme le meilleur moteur de recherche toutes catégories. A tel point qu’il a raflé l’essentiel des prix décernés par le site SearchEngineWatch. Pourtant, malgré ce raz-de-marée qui semble irrésistible, un nouveau moteur de recherche se déclare prêt à tailler des croupières à Google. Teoma – c’est son nom – a pour ambition de battre Google sur son propre terrain, celui de la pertinence dans le classement des réponses.

Pour mieux comprendre, il faut se souvenir du mode de fonctionnement qui a fait le succès et l’efficacité de Google. A partir de l’indexation du contenu des pages Web qu’il répertorie (plus de 2 milliards aujourd’hui !) il classe les réponses à une requête en fonction d’un indice de notoriété. Sera proposée en tête de liste la page qui aura été le plus souvent citée par d’autres. Une méthode que l’on peut résumer par la phrase “puisque beaucoup de sites y font référence, il est probable que ce site soit plus intéressant que la moyenne”. Teoma explique avoir poussé le concept juste un peu plus loin, faisant en sorte de baser cette notoriété sur des sites dont le thème principal est celui recherché par l’internaute. Selon Teoma, la différence est aussi grande que celle qui existe entre demander conseil à un ensemble de personnes au hasard ou à un expert. Teoma étant d’ailleurs un terme gaélique signifiant expert. Voilà qui donne indéniablement envie d’essayer.

Soutenu par AskJeeves

Très confiant, Apostolos Gerasoulis, professeur de mathématiques à l’Université de Rutgers et créateur de Teoma, explique tout simplement : “Nous sommes la nouvelle génération de la recherche (sur Internet). En réalité, la technologie de Teoma existe depuis 1999 mais n’a réellement pris son essor que depuis sont rachat par un autre moteur de recherche, AskJeeves. Celui-ci s’est déjà fait un nom en proposant la recherche en langage naturel, en anglais seulement (voir édition du 12 octobre 1998). AskJeeves a commencé à intégrer la technologie de Teoma dans son propre moteur en décembre dernier. Grâce à elle, AskJeeves indique avoir obtenu une augmentation de 25 % du taux de clics sur ses résultats de recherche.

Il reste tout de même beaucoup de travail à Teoma vu que Google a pris une certaine avance. En nombre de pages Web indexées tout d’abord : 2 milliards pour Google contre 200 millions pour Teoma. Mais Google a également eu le temps de développer ses services comme l’indexation des sites d’actualité (voir édition du 28 mars 2002) ou des forums de discussion, grâce au rachat de DejaNews (voir édition du 12 décembre 2001). Sans oublier des sites et des possibilités de recherche en différentes langues et du taux très élevé de reconnaissance de la marque. Sur ce dernier point, AskJeeves promet une campagne publicitaire comme Google n’en a justement pas bénéficié à son lancement. Peut-être aussi une façon de comparer l’efficacité de la promotion avec celle du bouche à oreille.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur