THD Seine : les grandes manoeuvres de Bouygues Telecom autour de la fibre

Régulations

Dans les Hauts-de-Seine, Bouygues Telecom va s’appuyer sur le groupement Sequalum pour déployer la fibre dans le département. Objectif : couvrir 100 000 foyers.

Bouygues Telecom prend vraiment position dans le programme THD Seine.

C’est le premier opérateur national à franchir le pas avec le conseil général des Hauts-de-Seine qui pousse ce projet très haut débit au nom de “l’aménagement numérique stratégique
pour l’attractivité et la compétitivité du territoire”.

Le chantier opérationnel a été confié au groupement Sequalum (filiale commune de Numéricable et SFR Collectivités) par la voie d’une délégation de service public.

Mission : concevoir une  infrastructure neutre et passive afin qu’elle soit mutualisée et ouverte à tous les opérateurs.  827 900 prises seront raccordables d’ici 2015, soit “100% du territoire”.

Sachant que le département accueille une population d’1,57 million d’habitants et113 000 établissements professionnels.

Bouygues Telecom s’était déjà engagé auprès du consortium il y a deux ans pour la fourniture de raccordements dans les immeubles (“colonnes montantes”) à travers un contrat de
mutualisation…

Mais, cette fois-ci, l’implication devient plus active.

Dans les prochains mois, la filiale télécoms du groupe Bouygues va couvrir plus de 100 000 foyers du département  (Antony, Clamart, Rueil- Malmaison , Sèvres…) via le réseau de Sequalum.

Une couverture qui lui permettra de commercialiser des offres de fibre optique à domicile (FTTH ou Fiber to the Home en anglais).

Mais des efforts sont également fournis pour favoriser l’usage du THD par les entreprises.

Ainsi, Adista (opérateur de services hébergés : accès internet sécurisé, téléphonie sur IP, messagerie et communication unifiée…) et l’opérateur Completel (groupe Numericable) s’adressent aux PME et aux collectivités implantées localement.

Le projet THD Seine se poursuit donc avec l’aval de la Commission européenne et malgré quelques couacs avec des opérateurs télécoms mécontents comme Colt.

C’est un des programmes locaux pionniers du THD en France alors que l’ARCEP n’avait pas finalisé la cadre règlementaire pour le déploiement de la fibre au niveau national.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur