The Interview : Apple entre dans la danse

Régulations

Après Google et Microsoft, c’est au tour d’Apple de diffuser The Interview via iTunes. Un film qui devient, au fil des jours, une manne financière pour les distributeurs.

A bien des égards, The Interview peut être considéré comme le film qui aura marqué l’année 2014. Non pas qu’il s’agisse d’un chef d’oeuvre cinématographique. Mais bien parce qu’il a alimenté le buzz depuis plusieurs semaines déjà.

Alors que Microsoft et Google s’accordaient avec Sony Pictures Entertainment pour le sortir en ligne, c’est maintenant Apple qui le propose via sa place d’achat iTunes. « Nous sommes heureux d’offrir « The Interview ” pour la location ou l’achat sur ​​l’iTunes Store “, a déclaré le porte-parole d’Apple, Tom Neumayr, dans un communiqué.

Sony avait décidé de ne pas sortir le film en salle sous le joug de la menace et de représailles. Il est toutefois distribué dans quelques 331 cinémas indépendants aux Etats-Unis.

Mais, la firme nippone a surtout fait le choix d’une diffusion en ligne étrennée le 24 décembre. A cette date, il est en effet apparu en location (au tarif de 5,99 dollars) et à l’achat en version dématérialisée (au prix de 14,99 dollars) sur le Google Play, YouTube Movies, Xbox Video, le propre site de Sony ainsi que le site seeteinterview.com.

Ce sont peut-être les recettes accumulées en un temps record qui ont poussé Apple à entrer dans la danse.

Sony a ainsi annoncé que The Interview avait été loué ou bien téléchargé plus de 2 millions de fois pour un total de 15 millions de dollars de chiffre d’affaires. La société annonce d’ores et déjà qu’à ce jour, c’est le plus gros succès en ligne pour un film produit par Sony.

Un succès qui a trouvé un écho avec le partage illégal de l’oeuvre puisqu’il a été partagé frauduleusement environ 1,5 million de fois en l’espace de 2 jours. Cette diffusion sous le manteau a rencontré ce succès car l’offre légal en ligne ne concerne que les Etats-Unis et le Canada.

Il n’en reste pas moins qu’il faudra faire bien plus pour que le film devienne rentable pour Sony. Il a en effet coûté 44 millions de dollars, auxquels se sont ajoutés entre 30 et 40 millions de dollars en dépenses de marketing et de cachets, en particulier pour les acteurs Seth Rogen et James Franco.

Rappelons que The Interview de Seth Rogen et Evan Goldberg met en scène de manière caricaturale l’assassinat de Kim Jong-un, à la tête du régime de Pyongyang.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur