The Phone House lancera son offre ADSL en octobre

Cloud

TalkTalk ADSL proposera au départ des forfaits double play. Il veut toucher
les “primo accédants” de l’ADSL.

Annoncée le mois dernier (voir édition du 1er août), The Phone House vient de finaliser son offre d’accès ADSL. Baptisée Talk Talk ADSL, celle-ci sera lancée dans le courant du mois d’octobre prochain.

Deux offres seront présentées dans un premier temps : “TalkTalk Premium “ et “TalkTalk Intégral”. La première proposera l’ADSL à 20 Mbit/s ATM (soit environ 16 Mbit/s IP) et la téléphonie fixe illimitée en dégroupage partiel pour 19,90 euros par mois. Proposée pour 24,90 euros par mois, la seconde s’inscrit dans le cadre du dégroupage total (ce qui permet au souscripteur de couper les liens avec France Télécom et d’économiser les 15 euros mensuels de l’abonnement téléphonique). Tarifs auxquels il convient d’ajouter 3 euros mensuellement pour la location de la TalkTalk Box.

Malgré ce complément, les tarifs affichés par The Phone House restent s’avèrent très agressifs sur le marché du haut débit français. Les offres imposent en revanche un engagement de 12 mois mais aucun frais d’entrée ou de résiliation.

Vers du quadruple play

Ces offres double play évolueront vite vers du triple play voire du quadruple play. Dès la fin de l’année, TalkTalk ADSL proposera son service de télévision par Internet. “Ce n’était pas une priorité dans le lancement de l’offre car, selon nos études, l’attente des primo accédants se concentre sur l’accès ADSL et la voix”“, justifie Jean-Pierre Champion, président de The Phone House. “De plus, le succès croissant de la TNT nous donne un peu plus de temps. “ A tel point que l’offre de télévision pourrait finalement ne pas voir le jour. “Si le décollage de la TNT est tel qu’il ne laissera qu’une petite pénétration à la télévision par ADSL, nous nous réserverons le fait de ne pas annoncer l’offre.” Une réserve pour l’heure inenvisageable, insiste le dirigeant.

Les ambitions de The Phone House ne s’arrêtent pas là. Après la télévision viendra la téléphonie mobile. “Elle est prévue pour la mi-2007”, avance Jean-Pierre Champion qui ajoutera donc à sa société les fonctions d’opérateur mobile virtuel (MVNO). Il est encore trop tôt pour évoquer les forfaits et tarifs. “Je ne les connais pas moi-même”, promet notre interlocuteur qui ajoute que la modularité de l’offre globale sera toujours conservée. Autrement dit, TalkTalk ADSL ira à contre-courant de la tendance inaugurée par Free de concentrer un maximum de services autour d’une offre unique à 30 euros.

Entre temps, l’opérateur lancera un terminal bi-mode qui, pour 1 euro de plus à l’offre ADSL, permettra de téléphoner de chez soi en IP (par l’intermédiaire du Wi-Fi intégré à la TalkTalk Box) et sur le réseau GSM en extérieur. A la manière du Twin de Neuf Cegetel (voir édition du 30 mai 2006). Le téléphone GSM/Wi-Fi sera naturellement commercialisé dans les magasins de The Phone House.

Telecom Italia a le “meilleur indice qualité-couverture-prix “

Contrairement à la filiale britannique qui a opté pour la construction d’un réseau propre, TalkTalk ADSL s’appuiera sur les infrastructures de Telecom Italia. “Nous avons fait un appel d’offres et Telecom Italia a obtenu le meilleur indice qualité-couverture-prix en regard des perspectives de développement de son réseau”, justifie Jean-Pierre Champion. En France, l’opérateur italien annonce que son réseau couvrira 50 % des lignes éligibles à l’ADSL d’ici la fin de l’année. Soit toujours moins que les 70 % revendiqués par Neuf Cegetel. Mais “Telecom Italia investit beaucoup d’argent en France, plus que la concurrence”, soutient le dirigeant confiant dans le choix de son prestataire.

Pour s’installer sur le marché pourtant très concurrentiel de l’Internet haut débit, la société s’appuie sur les 4 à 5 millions de primo accédants qui débarqueront d’ici 2009. Sans fournir d’objectifs chiffrés, Jean-Pierre Champion espère capter 8 à 10 % des nouvelles souscriptions sur la base d’un rythme “de 3 millions de ventes brutes par an dont 50 % de primo accédants”, évalue le dirigeant. Aux nouveaux arrivants, Jean-Pierre Champion espère également séduire les déçus des opérateurs alternatifs en quête de services fiables. Dans ce cadre, The Phone House se veut rassurant en mettant en avant les interlocuteurs de son réseau de distribution physique composé de 235 magasins en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur