Thierry Bezier Membrey – Recipay.com : “Les marques alimentaires ont peu d’alternatives pour communiquer”

Marketing
thierry-bezier-membrey-recipay-com-cusine-marques

Interview du co-fondateur de Recipay.com, un nouveau média multicanal (Web, smartphones, tablettes) pour faire la jonction entre fans de cuisines et marques alimentaires.

Un nouvel entrant dans le business de la cuisine 2.0.

Recipay.com a vocation à récompenser financièrement les utilisateurs qui préparent des recettes de cuisine et qui les partagent avec tous.

Cette application a été créée par Victor Dewitt et Thierry Bezier-Membrey, co-fondateurs de EveryOne (“agence d’innovation” et société de droit luxembourgeois).

Recipay.com est exploitée en mode multicanal: Web, smartphones Android et iOS (iPhone).

A partir de septembre 2013, on la retrouvera sur les tablettes Android et l’iPad.

Le modèle économique repose sur des partenariats établis avec des marques “désireuses de dialoguer avec leurs consommateurs” (Caprice des dieux, St Môret, Saint Agur, Elle & Vire).

L’intégration d’un produit d’une marque dans une recette permet au cuisinier d’empocher entre 10 et 15 euros “selon la quantité de photos proposées”.

Les membres de Recipay peuvent choisir d’encaisser leurs gains ou de les accumuler.

Rien n’oblige les membres à intégrer des ingrédients de marques partenaires.

Les recettes de cuisine validées seront alors récompensées par des offres de réduction provenant de partenaires en ligne.

“Ce sont les marques partenaires qui payent les internautes, une fois les recettes validées”, précisent les concepteurs, qui visent le seuil de rentabilité dans “un an maximum”.

“En revanche, c’est parfois Recipay.com qui demandera aux internautes des recettes et qui les rémunèrera.”

(Interview par mail de Thierry Bezier-Membrey)

ITespresso.fr : Comment est née l’idée de Recipay.com ?

Thierry Bezier-Membrey : Elle est le fruit de 2 constats.

Mis à part l’achat de bannières publicitaires sur Internet, les marques alimentaires ont peu d’alternatives.

En plus de ne pas pouvoir communiquer de manière sensée sur le digital, ces marques manquent de retour sur l’efficacité de leurs campagnes médias.

Par exemple, elles ne savent pas si un clic sur une bannière équivaut vraiment à une amélioration de l’image de la marque ou à l’achat de l’un de leurs produits. Se fier au taux de clics actuel est aberrant.

L’autre constat, c’est que les familles en 2013 souffrent du pouvoir d’achat qu’elles n’ont pas. Et leur préférence de marque est flouée par le brouillard des promotions et des bons de réductions qu’ils ne font que rechercher sans se soucier du produit ou de la marque à choisir.

10 euros, 15 euros, ce sont des sommes qui font une réelle différence dans un budget, ça peut payer une note de téléphone, une sortie avec les enfants ou juste alléger un mois un peu trop juste, c’est que nous appelons : l’économie du réel.

Une marque peut enfin voir comment ses produits sont travaillés, publier de véritables recettes consommateurs et récompenser ces contributeurs internautes ou mobinautes de manière tangible.

L’utilisateur n’oubliera pas la prochaine fois qu’il sera en situation d’achat.

ITespresso.fr : Vous êtes une jeune pousse. Quelle est votre “recette” pour gagner de l’argent ?

Thierry Bezier-Membrey : Notre recette est simple. Nous proposons aux marques d’acheter des recettes et d’être présentes sur notre plateforme.

Elles pourront bénéficier d’un  “brand corner” et de distribuer ses bons de réductions, nous les aidons à créer leurs briefs également.

Nous souhaitons créer un cercle vertueux. Vous avez remarqué il n’y a pas de publicité sur nos plateformes. Les seuls espaces que vous trouverez feront la promotion des offres Recipay.

On a décidé d’être la plateforme qui rend service aux consommateurs et aux marques.

ITespresso.fr : Pourriez-vous également aller sur le terrain de Cookening et proposer un système de “table d’hôte 2.0” ?

Thierry Bezier-Membrey : Absolument pas, on est très admiratif du challenge relevé par Cookening. Car, quand on voit les difficultés d’Airbnb à New York ou des services qui proposent de se restaurer chez l’habitant, c’est un univers totalement différent de celui de Recipay.com.

Notre domaine, c’est le consommateur lambda, monsieur et madame tout le monde qui a perdu l’envie de partager ses contenus sur Internet.

Nous voulons fabriquer des ponts entre les marques et les consommateurs et les gens qui, comme nous,  au quotidien “bricolent” des recettes et cherchent des bons plans.

—————–

Quiz : Etes-vous un as du réseautage ?

—————-

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur