TIC-Education : Archos embarque Intel dans la dimension “cartable numérique”

Mobilité

Archos distribuera en France une version légèrement modifiée du ‘Classmate’ d’Intel.

Archos, plus connu pour ses terminaux nomades orientés divertissement numérique, va proposer sur le marché français le Classmate d’Intel, un ultra-portable destiné au milieu scolaire.

La version proposée en France, baptisée “cartable numérique”, sera légèrement différente de celle directement commercialisée par le fondeur. Doté d’un clavier résistant aux projections d’eau et d’une coque durcie, le portable, destiné aux enfants de 4 à 12 ans,  dispose de petites touches rendant son utilisation accessible aux petites mains.

Côté matériel, le cartable numérique supporte aisément la comparaison avec la concurrence. Motorisé par un processeur Intel Atom, la machine comprend 1 Go de mémoire vive, un disque dur flash de 16 Go, un module Wi-Fi, un écran LCD 9 pouces ainsi que des port USB, une webcam et un micro intégré.

Une série de logiciels accompagnent le cartable numérique. En plus de Windows XP (choisi au détriment de Linux), le portable s’accompagne de logiciels collaboratifs assurant une prise en main par le professeur à distance, d’un logiciel de contrôle d’accès à Internet et d’un logiciel antivol. D’autres logiciels, notamment de livrets d’image ou de montage vidéo complètent les prestations de ce PC.

Le prix de vente de la machine n’a pour le moment pas été précisé. Néanmoins, le tarif ne devrait pas être supérieur à celui pratiqué par le réseau de revendeurs d’Intel, à savoir 368 euros.

Une alliance liée au développement des TIC dans l’Education en France
En s’associant avec Intel autour du Classmate, Archos cherche à décrocher des contrats dans le cadre du programme de développement du numérique dans les écoles primaires annoncé par le Ministère de l’Education Nationale. Doté d’un budget de l’Etat de 50 millions d’euros, ce programme a pour objectif d’équiper en informatique 5000 écoles situées dans les communes rurales (moins de 2000 habitants). Au nom de la lutte contre la fracture numériques entre écoles des villes et écoles des champs.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur