Tinkoff : comment faire des affaires dans l’Internet russe ?

MarketingPublicité
oleg-tinkov-tinkoff-credit-systems

RUSSIE : Entrepreneur en série, Oleg Tinkov était de passage à Londres début Octobre pour parler de ses derniers projets : Tinkoff Credit Systems et Tinkoff Digital. Notre reporter Max Smolask a eu l’opportunité de l’écouter.

L’entrepreneur en série Oleg Tinkov s’est fait un nom and déclinant des concepts occidentaux sur le marché russe.

Après avoir successivement importer des biens électroniques, des restaurants, une bière ou des produits surgelés, il est sur le point de récidiver.

En effet, l’homme d’affaires veut se lancer dans le dynamiques marché des services en ligne en dévoilant un projet de banque en ligne ainsi qu’une plate-forme de publicité digitale.

Tinkoff Credit Systems (TCS) et Tinkoff Digital (TD) sont des jeunes entreprises mais elles affichent déjà une forte croissance en misant sur une recette simple : de forts investissements dans les infrastructures IT et la collecte de données personnelles, dans des pays où les autorités sont encore apathiques sur la question.

Le premier marché d’Europe

Oleg-Tinkov-TCS-TD-russie
Oleg Tinkov

Le nombre d’utilisateurs d’Internet en Russie devrait atteindre 85,2 millions en 2016.

A cette date, la Russie dépassera l’Allemagne et deviendra le pays d’Europe comptant le plus grand nombre d’internautes.

Un grand marché qui reste toutefois dominé par des acteurs locaux tels que Yandex, Mail.ru ou encore Ozon.ru, même s’il reste bien évidemment de nombreuses opportunités à saisir.

Tinkov est un vrai patriote. Né en Sibérie, il a travaillé comme mineur, avant de réaliser que ses compétences en affaires pourraient lui offrir un style de vie beaucoup plus confortable.

J’aime saisir les opportunités qu’offre la Russie. Il y a peu de compétitions et beaucoup de liquidités” explique Oleg Tinkov, par ailleurs très élogieux sur la tradition scientifique de son pays.

Lancée en 2007, Tinkoff Credit Systems est la seule banque russe spécialisée dans les cartes de crédit. Sans la moindre succursale, elle fournit ses services à plus de 2,5 millions de clients.

Et ce qui la rend unique, c’est son approche de l’information. Les trois quarts des employés de TCS sont des informaticiens, spécialistes de l’analyse de données et de l’algorithmie.

Un positionnement unique qui a d’ailleurs attiré la prestigieuse banque d’affaires Goldman Sachs, actionnaire de référence de TCS.

Même si la société a encore beaucoup de travail en Russie et qu’une expansion en Europe de l’Ouest n’est pas à l’ordre du jour, Tinkoff envisage la cotation de sa société à la bourse de Londres.

Une exposition unique en Europe susceptible d’attirer de nouveaux investisseurs.

Une plate-forme de publicité en ligne

L’ambition, Tinkoff n’en manque pas non plus pour Tinkoff Digital, sa plate-forme publicitaire lancée il y a tout juste 4 mois.

Malgré la concurrence entre Yandex et Google, les deux grands noms des liens sponsorisés en Russie, Tinkoff pense faire de TD un acteur de premier plan dans la publicité en ligne en Russie.

TD s’intéresse tout particulièrement au marché publicité mobile. Pour le moment, la Russie ne compte que 15 millions d’internautes mobiles, la moitié étant équipée d’un smartphone, désormais majoritairement sous Android, le système d’exploitation de Google.

Android donne accès à beaucoup plus de données qu’iOS d’Apple. C’est un point essentiel pour TD” explique Anna Znamenskaya, Directrice Générale de TD.

Et le potentiel n’est pas négligeable. La publicité internet représente déjà plus de 1,5 milliards de dollars en Russie. Et le marché devrait atteindre 4 milliards dès 2015 dont près de 10% sur les téléphones mobiles..

Tinkoff Digital entend ainsi être parmi les premières sociétés à introduire des plates-formes d’enchères en temps réel (Real Time Bidding) ainsi que des fonctionnalités de ciblage avancées, afin de séduire les annonceurs et leur permettre d’anticiper sur la valeur de leurs clients.

Cette collecte de données personnelles offrira toujours plus de pertinence pour les internautes, en affichant la bonne publicité à la bonne personne. Pour les internautes qui le souhaitent, TD permet toujours de supprimer les cookies de navigation” précise l’homme d’affaires qui entend ainsi mener de front ces deux nouvelles activités avec la ferme intention d’en faire des succès, dans les deux cas.

Cette EuroStory vous est proposée par Max Smolask, reporter sur TechWeekEurope.co.uk, au Royaume Uni.

Tinkoff: How To Build An Online Business In Russia 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur