Tiscali fédère ses marques pour affronter Wanadoo

Cloud

Adieu Infonie, World Online, Freesbee, Libertysurf… Les marques des FAI rachetés ces dernières années disparaîtront dans le courant de l’année au profit de l’unique portail Tiscali. Un souci de simplification qui, ajouté aux services existants et à venir, doit permettre à Tiscali de bousculer le marché français de l’Internet et de se positionner en rival sérieux de Wanadoo.

Après la rentabilité et la consolidation industrielle (voir édition du 26 septembre 2001), la simplification ! Tel est l’objectif du groupe Tiscali France en 2002 pour “devenir une alternative à Wanadoo et bousculer le marché”, selon Caroline Puechoultres, directrice marketing et communication de Tiscali France. Simplification des marques, tout d’abord : les fournisseurs d’accès World Online, Freesbee, Infonie et Libertysurf vont disparaître au profit de Tiscali-Libertysurf dans un premier temps, puis, à terme, sous l’unique appellation Tiscali. “Nous allons passer d’une plate-forme multimarque à une marque unique”, confirme Eric Denoyer, directeur de Tiscali Télécom. Conséquence, une offre tarifaire unique (celle de Tiscali/Libertysurf) pour les nouveaux abonnés. Quant aux anciens, ils conserveront, jusqu’à nouvel ordre, leurs conditions actuelles ainsi que leurs adresses e-mail. Ils se verront cependant proposer l’adoption d’une adresse supplémentaire de type “@tiscali.fr”.

Les marques de services comme Nomade.fr et Toobo.com, ainsi que les sites communautaires Respublica.fr et Chez.com, persistent individuellement mais adoptent la charte graphique de Tiscali. Seule Mcinema.com conserve son identité. Deux nouveaux services devraient voir le jour prochainement : une chaîne musicale en partenariat avec OD2, la société de distribution numérique de Peter Gabriel (voir édition du 26 novembre 2001) qui doit être lancée ? avec un peu de retard ? dans les jours qui viennent, et une chaîne jeux dans quelques semaines. D’autres services comme la téléphonie sur IP (Voicestream) et l’ADSL “de salon” (téléchargement ou streaming de musique et vidéo) sont à l’étude. Tiscali compte sur ce type de services à valeur ajoutée ? comme l’e-mail vocal (voir édition du 18 décembre 2001) et le programme de fidélisation Reciprok qui offre des heures de surf gratuites ? et sur la simplification des offres pour séduire de nouveaux abonnés. Le FAI, qui compte aujourd’hui 1,1 million de clients (dont 500 000 forfaitaires), vise une progression de 30 % dont 50 000 abonnés ADSL contre environ 10 000 aujourd’hui.

L’obstacle France Télécom/Wanadoo

L’ADSL sera d’ailleurs le cheval de bataille de Tiscali. “La situation actuelle représente à nos yeux une véritable fracture numérique”, estime Rafi Kouyoumdjian, le PDG de Tiscali France, “il n’est pas sain, ni pour le client, ni pour le marché, qu’un seul opérateur occupe 95 % du marché.” M. Kouyoumdjian fait bien sûr référence à France Télécom et sa filiale Wanadoo. Pour le PDG, les tarifs et conditions fixés par France Télécom ne permettent pas à Tiscali d’atteindre l’équilibre sur son offre ADSL, les réductions ne sont donc pas à l’ordre du jour. Tiscali prévoit de déposer un recours auprès du Conseil de la concurrence. Malgré tout, le groupe italien envisage de proposer une offre de type Netissimo 2 (1 024 kbits/s) en direction des entreprises. Enfin, Rafi Kouyoumdjian a laissé entendre qu’il pourrait être intéressé par le rachat de la partie Internet (9Online/Mageos) de 9Telecom. Sans plus de détails.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur