Toshiba Qosmio : un PC portable 3D sans lunettes

CloudPCPoste de travail

Le premier ordinateur portable 2D / 3D de Toshiba sera disponible cet automne en Europe. Baptisé Qosmio, il est capable d’afficher simultanément des contenus 2D et 3D sans requérir de lunettes spéciales.

C’est une première pour Toshiba. Au courant du troisième trimestre 2011, son Qosmio F750 sera commercialisé dans toute l’Europe. Il est le premier ordinateur à proposer des rendus 2D et 3D simultanés, le tout sans lunettes.

Dans la lignée de smartphones actuellement en vogue (LG Optimus et HTC Evo), Toshiba s’approprie le concept de la 3D sans lunettes et l’adapte au monde des PC portables.

Marco Perino, directeur général de la division produits numériques de Toshiba Europe, annonce la couleur : “le Qosmio propose la technologie de pointe attendue par tous les amateurs de multimédia“.

L’implémentation d’une lentille commutable ouvre la porte à de nouvelles expériences en haute définition. Couplée à une webcam HD, celle-ci gère les changements de position de l’utilisateur, qui peut donc se déplacer sans percevoir d’altération dans l’affichage.

Pour cela, les deux images de parallaxe, respectivement captées par l’oeil gauche et l’oeil droit, sont séparées et affichées en temps réel, en fonction de l’angle de vision.

Toshiba Qosmio

Relié à un téléviseur grand écran via un câble HDMI, le Qosmio F750 offre une expérience familiale d’envergure, tout en composant avec le multitâche.

Ainsi, un logiciel classique en deux dimensions, comme un traitement de texte, pourra côtoyer, sur un même écran, une vidéo en 3D.

Au-delà de la simple expérience audiovisuelle, Toshiba se veut l’ambassadeur de la modélisation en 3D. Architectes, designers et scientifiques devraient donc y trouver leur compte.

Seule condition pour bénéficier de telles fonctions, mettre à jour le pilote de la carte graphique Nvidia, une Geforce GT 540M qui s’appuie sur deux astronomiques Go de mémoire vidéo.

Côté configuration, un Intel i7 quad-core s’appuie sur 8 Go de mémoire DDR3 cadencé à 1333MHz. Pour une utilisation optimisée de Windows Seven, Toshiba a déployé une architecture 64 bits.

A 7200 tours par minute, le disque dur S-ATA de 750 gigaoctets devrait offrir des performances satisfaisantes. On pourra lui préférer un SSD hybride 4G de 500 Go.

L’offre est embellie par un écran Full HD 16/9 de 15,6 pouces de diagonale, et dont la résolution maximale atteint les 1920 pixels par 1080.

L’ajout de 4 ports USB (dont un à la norme 3.0), d’un lecteur de cartes, d’un combo lecteur Blu-Ray / graveur DVD et d’un tuner DVB-T alourdit sensiblement la machine, portant son poids à 3,15 kg.

Enfin, la connectivité reste un point fort du Qosmio F750. Au port Ethernet Gigabit s’adjoint le Bluetooth 3.0 EDR et une puce Wi-Fi 802.11n.

Un point noir vient ternir ce tableau, mais Toshiba a tout de même le mérite d’avertir ses futurs clients. La 3D sans lunettes n’est pas étrangère à certains effets secondaires.

Des crises d’épilepsie au retardement dans le développement de la vision des plus jeunes, cette nouvelle technologie présenterait donc des risques. Au grand public de l’adopter en douceur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur