Toshiba renforce ses gammes de terminaux mobiles

MobilitéPortablesTablettes
0 0

Pour renforcer ses positions dans l’univers du PC portable, Toshiba livre trois nouveaux terminaux mobiles à usage différent : le Portégé R700, l’hybride AC100 et le Libretto W100.

Pour symboliquement fêter les 25 ans de son premier PC portable grand public, le T1100, Toshiba annonce l’arrivée de trois nouveaux terminaux mobiles. Le notebook Portégé R700, doté d’un écran de 13,3 pouces, est, selon le constructeur japonais, « le plus fin et le plus léger du marché en Europe », soit 16,8 mm d’épaisseur pour 1,3 kg.

Commercialisé à partir de 799 euros, le Portégé R700 allie « hautes performances et haute autonomie », tient à souligner Florent Lafarge, directeur marketing de la division Informatique de Toshiba France, lors d’une conférence de presse donnée pour l’occasion. Ce petit PC  portable embarque, au choix, un processeur Intel Core i3, Core i5 ou Core i7, jusqu’à 8 Go de RAM DDR3 et un disque dur d’une capacité maximale de 500 Go.

Il dispose également d’un lecteur-graveur de DVD, de connectiques Bluetooth 2.1, Wi-Fi 802.11 b/g/n et 3G, ainsi que de trois ports USB 2.0.

Toshiba se lance aussi dans les terminaux mobiles hybrides, avec son « smart companion » AC100, à mi-chemin entre un netbook et un smartphone. Propulsé par l’OS Google Android 2.1, ce terminal, doté d’un écran de 10,1 pouces (25,7 cm), ne pèse que 870 grammes pour une autonomie affichée de 8 heures (surf sur Internet et visionnage de vidéos).

« Le Toshiba AC100 est toujours prêt comme un smartphone et offre la facilité d’utilisation d’un netbook avec un écran plus grand et un clavier standard« , note Florent Lafarge.

Embarquant une puce Nvidia Tegra 250 Mobile et 512 Mo de RAM DDR2, ce terminal mobile Internet est compatible Bluetooth 2.1, Wi-Fi 802.11 b/g/n et 3G.

Il dispose d’une webcam de 1,3 Mégapixel, d’un port USB 2.0, d’un port Mini-USB et d’un lecteur de cartes SD. Certaines applications sont pré-installées sur le Toshiba AC100, comme Documents To Go, qui permet de lire et d’éditer des documents Office, un client e-mail compatible POP3, IMAP et Microsoft Exchange, ainsi qu’Opera Mobile pour naviguer sur le Web.

Cet appareil sera disponible à la fin du mois d’août en France, pour un prix d’environ 300 euros.

Toshiba a aussi profité de cette conférence de presse pour présenter officiellement son Libretto W100, un terminal nomade à double écran tactile de 7 pouces et tournant sous Windows 7, un mixte de netbook et de tablette numérique.

Gros point noir : ce terminal se situe d’emblée dans le haut de gamme et ne devrait pas faire partie des meilleures ventes de Toshiba, dans la mesure où le prix du Libretto W100 devrait avoisiner les 1 000 euros.

Pour autant, Toshiba souhaite continuer à consolider sa position dans l’univers de l’informatique. En 25 ans, le constructeur japonais a écoulé 90 millions de PC portables dans le monde, et 4,1 millions en France. Son objectif est d’atteindre les 100 millions d’unités vendues en 2010 (dont 5 millions dans l’Hexagone).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur