ToughBook SX2 : Panasonic conjugue robustesse et mobilité

MobilitéPortables
Panasonic Toughbook SX2

Avec le Toughbook SX2, PC portable durci de 12,1 pouces, Panasonic s’essaie à la conciliation de la mobilité et de la robustesse, deux notions a priori incompatibles.

Avec le Toughbook SX2, ordinateur portable de 12,1 pouces logé dans un châssis renforcé, Panasonic cherche à conjuguer au possible mobilité et robustesse.

A la croisée des mondes, les efforts se portent essentiellement sur le facteur de forme, sans pour autant en délaisser la puissance de l’Intel Ivy Bridge et ce focus sur l’autonomie dont le constructeur japonais est coutumier.

Pour faire de son PC durci une solution mobile, Panasonic a choisi un revêtement de magnésium “qui permet une évacuation idéale de la chaleur” sans alourdir démesurément le produit, annoncé à 1,4 kg, quand le Toughbook lambda avoisine les 3 kg.

Malgré sa légèreté, ce modèle SX2 se veut à l’épreuve des chocs et plus globalement des conditions extrêmes de travail, qu’il s’agisse d’un environnement poussiéreux, humide ou sujet à variations thermiques.

Témoin ce travail d’assemblage du panneau LCD et ces quelques technologies qui confèrent à l’ensemble la silhouette d’une machine robuste (les 2,5 cm d’épaisseur ne trompent pas) dont l’armature adhère à la dernière révision du standard MIL-STD 810G.

Cette certification est garante d’une résistance aux chutes de 70 cm de hauteur, à l’infiltration d’eau ainsi qu’aux microparticules de poussière.

Sur les 12,1 pouces de la dalle TN-TFT à rétroéclairage LED, la solution graphique intégrée au processeur Core i5-3320M (bicoeur à 3 Mo de cache et 3,3 GHz en mode Turbo) permet l’affichage en 1600 x 900 points.

En dépit de l’enveloppe thermique de ce composant (35 W), l’autonomie de la batterie non amovible à 13 600 mAh atteint les 13,5 heures, moyennant abaissement du seuil de luminosité à 60 cd/m² (valeur référence chez Panasonic).

Dans cet esprit, la liaison Wi-Fi 802.11n bibande est désactivable via un commutateur matériel. Ce n’est pas le cas du Bluetooth 4.0 “Smart” Class 1 à 24 Mbit/s, que l’on mettra en fonction par voie logicielle ou au moyen d’un raccourci clavier.

Autre source d’économies d’énergie, l’implémentation de mémoire vive basse tension (DDR3L à 1,35 V), d’une capacité standard de 4 Go, extensible à 8 Go.

Il eût été logique de trouver en complément un SSD. Il n’en est rien. S’y substitue un disque dur 2,5 pouces de 320 Go à 5400 rpm.

Un rapide tour du propriétaire distingue 3 ports USB (dont deux à la norme 3.0), une sortie HDMI (1920 x 1200 points, compatible 3D) doublée d’un VGA et un lecteur de cartes SDXC.

Plus remarquable, voire singulier, un lecteur de disques optiques enchâssé en façade, logé sous une trappe placée à côté d’un pavé tactile à molette circulaire.

Côté sécurité, Panasonic met en application les propriétés des processeurs Intel Core i5. En l’occurrence, le verrouillage du BIOS et du disque dur, l’Anti-Theft, le traçage via Computrace ou encore le cryptage via Trusted Platform Module 1.2.

La biométrie demeure au catalogue des options, avec un lecteur d’empreintes digitales auquel s’associent notamment des housses renforcées et des stations d’accueil pour véhicules.

Dans sa version de base en i5 à 4 Go de RAM, avec une garantie standard de 3 ans, le Toughbook SX2 s’affiche à 2650 dollars, soit quelque 2445 euros TTC.

C’est dans l’absolu deux fois plus onéreux qu’un ultrabook haut de gamme, mais la cible n’est pas la même, avec en tête de liste les professionnels amenés à exercer dans des conditions difficiles : architectes, chefs de chantier, ingénieurs, etc.

PC portable durci Panasonic Toughbook SX2


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur