Tour du monde des blogs de switchers

Cloud
Information - news

Et si Apple était réellement en train de renouveler sa base installée ? Si la conversion semble difficile à appréhender, les témoignages de switchers ne manquent pas sur les nombreux journaux intimes publics, les blogs.

Le renouvellement de la base installée d’utilisateurs de Mac à la faveur de la commercialisation de Mac OS X est au coeur des préoccupations des dirigeants d’Apple. Et les fans du Mac, s’ils y participent pour l’essentiel, ne sont pas les seuls. Au dernier comptage de la firme, près de la moitié de ses clients en magasin sont des nouveaux venus, néophytes de l’informatique, ou des switchers – des utilisateurs de PC convertis (voir édition du 4 septembre 2002). Difficile de s’en rendre compte à première vue, d’autant plus que la migration vers le Mac est un processus commencé de longue date, bien qu’il se soit accéléré avec les campagnes de publicité américaines. Reste que sur Internet, la grande folie des blogs, ces journaux personnels où l’auteur s’exprime à coeur ouvert, permet de découvrir une armée de nouveaux migrants sur Mac.

Ainsi de The Tao of Mac, très justement sous-titré “L’histoire d’un switcher”, où Rui Carmo, un ingénieur système portugais travaillant pour un opérateur de téléphonie mobile, explique qu’il est un fou de technologies passé de Windows au Mac. Son blog, qui s’intéresse autant à la programmation qu’aux jeux vidéo, lui sert aussi de fourre-tout pour ses photos. Rui ne tarit pas d’éloges sur son nouvel iMac : “Une excellente machine pour la maison”. Et il n’est pas le seul à venir grossir les rangs des aficionados : Jeremy Zawodny, qui nage dans Linux, Perl, MySQL et l’Open Source, utilise quant à lui un TiBook. Très critique vis-à-vis d’Apple, il se demande notamment pourquoi il est nécessaire de redémarrer un Mac après installation de mises à jour comme Java ou QuickTime. Dans une veine similaire, Alan’s Blog fait feu de tout bois : l’auteur de ce journal utilise aussi bien un PC sous Windows XP qu’un TiBook : “Je dois le dire : je préfère les Mac. Je peux faire à peu près tout ce que je veux sur un Mac. Mais de temps à autres, vous me trouverez plus volontiers en train d’utiliser mon portable sous Windows XP que mon PowerBook et son écran à plus faible résolution.” Une migration totale d’Alan n’est pas à exclure si Apple commercialise sur ses portables des écrans disposant d’une résolution de 1 600 par 1 200.

Le PowerBook 15 pouces, facteur de migration

Le PowerBook 15 pouces semble bien avoir convaincu nombre d’anciens utilisateurs de PC sous Windows ou sous Linux : Jon Lam en fait partie, lui qui utilise au choix un HP ou un Mac, et décrit par le menu son travail de débogage de Windows 2003 ou son utilisation de Mac OS X. Pour Sam Gentile, le passage à Mac OS X s’est fait par le travail : pas question d’acheter une machine coûteuse, son activité ayant trait au développement sous Windows. “Franchement, il me fallait quelque chose de nouveau et de puissant à utiliser, parce que je m’ennuyais gravement avec ?Net après trois années (je travaille dessus tous les jours de toute façon) et Windows 2003 ou Linux bouffent un week-end entier avant qu’une seule fenêtre Xwindow ne s’ouvre. Il y avait un iMac de démonstration pour 299 dollars. Je me suis dit : ça c’est une affaire !” Notre amateur de blog s’est ainsi retrouvé en train de s’amuser avec Fink, Darwin, ZeroConf, Rendezvous ou Cocoa ou d’acheter de la musique sur l’iTunes Music Store ! On peut multiplier les exemples à l’envi, au Japon, en Allemagne, en Hollande… Une chose est sûre : le Mac voit arriver une nouvelle population d’utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur