Trafic Internet : le Web dépasserait le peer to peer

Cloud

Selon le fournisseur de solutions IP Ellacoya Networks, YouTube génère à lui
seuil 20% du trafic Web.

Selon une étude menée par l’équipementier Ellacoya Networks, le trafic Web “normal” vient de dépasser le trafic lié au peer to peer, et ce pour la première fois depuis quatre ans. Les flux “HTTP” redeviennent le principal consommateur de bande passante.

D’après cette enquête, qui s’appuie sur une analyse des usages d’un million d’abonnés haut débit en Amérique du Nord, 46% du trafic généré sur le réseau provient de flux HTTP “classiques”, devant le trafic généré par le peer to peer (37%). 9% du reste du trafic est lié aux forums “usenet” (protocole NNTP), 3% au streaming “non-HTTP” de vidéos, 2% aux jeux et 1 % à la voix sur IP.

Au sein du trafic HTTP, 45% des échanges ont trait à la consultation de pages Web “traditionnelles” (textes et images), tandis que la diffusion de vidéo en streaming pèse 36% et les flux audio représentent 5%. A lui seul, YouTube compte pour environ 20% du trafic HTTP (10% du trafic global).

“La popularité de la consultation de vidéos par navigateur a un impact important sur la consommation de bande passante et sur la répartition du trafic sur le réseau”, argue Fred Sammartino, vice-président du marketing produit Ellacoya. “La manière dont les gens utilisent internet passe rapidement du navigateur au streaming en temps réel”, conclut-il.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 18 juin 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur