Transformation numérique des PME : un premier regard au-delà des élections

CloudLégislationRégulations
transformation-numerique-pme-syntec-cinov-it

Syntec Numérique et CINOV-IT vont lancer « un plan d’action » pour la transformation numérique des TPE et PME. Après la période d’effervescence politique actuelle.

Maintes fois débattue, la transformation numérique des TPE et des PME demeure un sujet au point mort, selon Syntec Numérique et CINOV-IT (rattachée à la CPME).

Les deux organisations professionnelles des entreprises du numérique annoncent un plan d’actions conjoint. Mais son déploiement ne surviendra qu’après la période électorale (présidentielle + législatives).

Syntec Numérique et CINOV-IT se montrent sévères avec le quinquennat de François Hollande.

Elles dénoncent la « mobilisation insuffisante de la part du personnel politique et de la faiblesse des budgets alloués » malgré le programme gouvernemental « Transition Numérique » lancé en 2012.

Certes, des initiatives ont été présentées comme le Rapport Lemoine sur la transformation numérique de l’économie (octobre 2014).

Encore récemment, le Conseil national du numérique évoquait des pistes dans une velléité de faire bouger les lignes avant d’entrer dans le cœur de la campagne présidentielle. Trop flou et trop tard.

« Les TPE et les petites PME n’ont structurellement pas réalisé de migration numérique d’envergure », tranchent Syntec Numérique et CINOV-IT.

Les deux organisations comptent préparer une « feuille de route commune » qui sera « présentée à la prochaine équipe gouvernementale et à l’ensemble des exécutifs régionaux ».

L’initiative comprendra « une cartographie des besoins des petites entreprises », le « recensement et le référencement de l’offre de services IT » et avancera des propositions sur des dispositifs d’accompagnement et de financement et sur la sensibilisation des entreprises.

Au regard de l’effervescence associée aux enjeux politiques des campagnes électorales en cours, il apparaît clairement que le numérique est hors des radars des débats.

Malgré une tentative d’attirer l’attention sur le sujet à travers un collectif d’organisations professionnelles du numérique avec France Digitale, ACSEL, Croissance Plus et Syntec Numérique (session HACHKING 2017 organisée fin mars).

Un rendez-vous manqué alors que le thème devrait au coeur des débats associés à la compétitivité économique et au déploiement de la fibre optique.

(Crédit photo : archive NME)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur