Travail collaboratif : Yahoo se paye Zimbra pour 350 millions de dollars

Cloud

Yahoo fourbit ses armes sur le marché professionnel du SaaS. Le groupe
intègre la suite collaborative “web 2.0” de Zimbra.

Depuis son retour en juin aux manettes du groupe qu’il a cofondé en 1994, Jerry Yang multiplie les initiatives pour lui donner un second souffle. Après s’être emparé de la régie Bluelithium pour 300 millions de dollars en début de mois, le groupe annonce une autre acquisition d’envergure dans la messagerie et le travail collaboratif. Il vient de s’offrir, pour 350 millions de dollars en numéraire (soit environ 252 millions d’euros), l’éditeur open source californien Zimbra.

Via ce rachat, qui devrait être finalisé d’ici fin 2007, Yahoo espère renforcer son “webmail” Yahoo Mail, pour lequel il revendique 250 millions d’utilisateurs à l’international (principalement sur le marché grand public). Il devrait surtout développer une gamme d’outils collaboratifs hébergés ? payants ? pour les entreprises, dans la lignée de ce qu’offre Google avec Google Apps for Enterprise depuis la fin 2006.

Messagerie ‘pro’ en marque blanche

Revendiquant plus de 1 300 clients (et près de 9 millions d’utilisateurs de ses boîtes mails payantes), Zimbra fournit un serveur de messagerie et de calendrier en marque blanche à des fournisseurs d’accès à Internet, des universités et des PME.

Concurrente des offres Open-Xchange et Scalix (rachetée par Xandros en juillet), sa plateforme est positionnée comme une alternative bon marché à Microsoft Exchange. Elle intègre une extension Zimbra Mobile permettant de relayer et de synchroniser les communications sur les terminaux nomades.

Client Ajax

Coté logiciel client, l’éditeur offre une solution en Ajax exploitable par le navigateur Web. Accessible en ligne et hors ligne, elle intègre différentes fonctionnalités de messagerie, de calendrier, de voix sur IP et de création de documents. Des API (application programming interfaces) permettent en outre aux développeurs externes de créer des “widgets” (ou “Zimlets”, dans le jargon Zimbra) pour les applications.

Depuis sa création fin 2003, Zimbra a levé 30,5 millions de dollars auprès de quatre investisseurs : Benchmark Partners, Redpoint Ventures, Accel, Sumitomo et Duff, Ackerman & Goodrich. La firme emploie aujourd’hui une centaine de salariés.

Enfin, à noter que cette dernière emplette dans la messagerie électronique fait suite à deux autres rachats de Yahoo dans ce même secteur en 2004, avec l’entrée dans le giron du groupe d’Oddpost et de Strata Labs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur