Triple play : le gouvernement pousse l’instauration d’un “tarif social” pour les plus démunis

Cloud

Le gouvernement souhaite que les opérateurs et FAI mettent rapidement en place un tarif social d’environ 20 euros par mois, permettant aux foyers les plus démunis d’accéder à une offre triple play et à l’Internet haut débit.

A l’occasion de sa visite dans les locaux de Dassault Systèmes à Vélizy (Yvelines) ce 18 janvier, François Fillon a non seulement annoncé la prochaine mise en place d’un programme national de déploiement du très haut débit et de la fibre optique en France, mais il a également émis le souhait de lancer rapidement un “tarif social” pour que tous les Français, même les plus démunis, puissent bénéficier à leur domicile de l’accès aux offres triple play (ADSL, télévision, téléphonie).

“Internet est devenu un outil essentiel au même titre que l’électricité. Y accéder à un tarif abordable est un impératif de justice sociale”, a souligné le Premier ministre lors de son déplacement en région parisienne.

“Je souhaite que d’ici à six mois, tous les opérateurs qui le souhaitent puissent proposer une offre sociale spécifique pour permettre aux foyers les plus modestes d’accéder à Internet dans des conditions attractives”, a-t-il ajouté, rapporte l’AFP.

Ce forfait social pourrait être calibré autour de 20 euros par mois, alors que le tarif pratiqué par une grande partie des FAI s’affiche à 29,90 euros pour une offre triple play standard. Concrètement, la différence de prix entre ces deux offres devrait être supportée par les fournisseurs d’accès à Internet.

Dans la droite ligne du Plan France Numérique 2012, Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat en charge de l’Economie numérique, s’était déjà positionnée il y a quelques mois pour la mise en place, par les FAI, d’une offre à moins de 20 euros par mois, pour que tous les Français puissent bénéficier du développement du numérique, et afin que ceux ayant que peu de ressources financières ne soient pas pénalisés.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) avait déjà plaidé auprès du gouvernement pour la mise en place de ce tarif social spécial Internet à destination des foyers les plus démunis.

En effet, les allocataires des minima sociaux bénéficient actuellement d’un tarif spécial concernant leur abonnement téléphonique France Telecom : ils ne payent que 6,49 euros chaque mois, contre 16 euros pour les autres foyers. Aujourd’hui, environ 430 000 foyers à bas revenus bénéficient de cette offre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur