TV Connect : Archos explore à tâtons la télévision connectée

MobilitéOS mobiles
Archos TV Connect Android

Au sortir d’une année 2012 conclue sur l’annonce d’un plan social, Archos oriente sa stratégie vers la télévision connectée et diversifie son catalogue avec le boîtier Android TV Connect.

En difficulté sur ses segments de prédilection, notamment les tablettes tactiles, Archos diversifie son catalogue avec le boîtier TV Connect, annoncé à 129 euros TTC pour le mois de février.

A la recherche d’un second souffle au sortir d’une année 2012 conclue sur l’annonce d’un plan social, le fabricant français d’électronique grand public s’en va marcher ostensiblement sur les plates-bandes de la Google TV.

Explorer ainsi les arcanes d’un marché de la télévision connectée en pleine ébullition fait sens. Exception française, la concurrence des fournisseurs d’accès et leur set-top box constituera tout de même un véritable obstacle.

A ce titre, il est fort probable que le produit s’exporte a minima à travers l’Europe.

Appréhendé comme un complément au téléviseur, le TV Connect a vocation à reproduire, sur grand écran, l’expérience des smartphones et tablettes Android.

A l’instar de la Google TV, le boîtier est relié à Internet par câble (100 Mbit/s) ou sans fil (Wi-Fi 802.11n à 150 Mbit/s). Son système d’exploitation Android 4.1 “Jelly Bean” offre un accès complet au Play Store de Google et ses quelque 700 000 applications.

Archos TV Connect télécommandePour se distinguer face aux mini-PC et passerelles multimédias qui remplissent plus ou moins les mêmes fonctions pour des prix souvent inférieurs à 100 euros, Archos mise sur deux valeurs ajoutées : une webcam haute définition et un contrôleur polyvalent.

La première se fixe au-dessus du téléviseur pour en faire un terminal de visio, par exemple via Skype. Le second peut faire office de télécommande, de clavier avec raccourcis et de manette de jeux (2 joysticks, 4 boutons, une croix directionnelle).

C’est ce dispositif à tout faire qui rend plus commode l’usage d’applications non adaptées, pour la plupart, aux téléviseurs.

Si la croix directionnelle est pensée pour simplifier le déplacement du pointeur, les sticks tactile résolvent l’équation du multitouch (pincer pour zoomer, rotation…)

Parmi les usages envisageables, la vidéo à la demande (VoD) et la TV de rattrapage, le media center ou encore les jeux, dans la continuité de la nouvelle console Archos Gamepad.

La configuration s’y prête, avec un processeur multicoeur à 1,5 GHz (pas plus de précisions quant à sa nature ; peut-être s’agit-il d’un Qualcomm Snapdragon ?), 1 Go de mémoire vive, 8 Go de stockage, un lecteur de cartes SDHC, un port USB 2.0 et une sortie mini-HDMI.

Néophyte sur ce marché, Archos se doit d’explorer de nouvelles pistes pour résorber son hémorragie naissante.

A l’issue d’un exercice 2012 en deçà des attentes, le groupe français a décrété un plan de sauvegarde de l’emploi, ponctué d’une réduction d’effectifs à hauteur de 25% de la masse salariale, essentiellement en R&D et dans les filiales de distribution.

Les marchés ont positivement réagi à l’annonce du TV Connect. Sur le compartiment B d’Eurolist Euronext Paris, le cours boursier d’Archos s’affichait, ce midi, en hausse de 14,40%, à 4,29 euros contre 3,75 euros en clôture jeudi soir.

Voici un aperçu en vidéo de l’Archos TV Connect :

Crédit photos : Archos


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur